Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
MotorK reçoit un prêt de 30 millions d'euros de la BEI

MotorK reçoit un prêt de 30 millions d'euros de la BEI

La Banque européenne d'investissement (BEI) s'engage à soutenir l'éditeur de solutions marketing à destination des distributeurs automobiles. Un prêt qui va permettre à MotorK d'investir 75 millions d'euros sur les cinq prochaines années.

 

C'est un prêt qui va permettre à MotorK de poursuivre ses objectifs. En effet, l'éditeur de solutions marketing à destination des distributeurs automobiles, mais aussi des constructeurs, a signé le 5 décembre un accord de financement de 30 millions d'euros avec la BEI (Banque européenne d'investissement) pour renforcer sa R&D. Les fonds permettront notamment de renforcer les équipes composées de plus de 100 personnes et de développer des solutions technologiques à destination de ses partenaires du secteur automobile.

 

Ce contrat de financement correspond à la croissance technologique de l'entreprise italienne : ces 30 millions d'euros représentent une part importante des ressources que MotorK investira dans des projets numériques pour l'industrie automobile au cours des cinq prochaines années. En effet, MotorK s'est engagée à investir près de 75 millions d'euros dans son département R&D, pour apporter sa technologie partout en Europe.

 

"Nous sommes heureux d'annoncer ce financement. MotorK est devenue une référence pour l'industrie automobile numérique et cet investissement, conjugué à la confiance de la BEI, est la confirmation que notre activité est sur la bonne voie. Ces énormes ressources seront utilisées pour développer de nouveaux outils et solutions pour nos clients, afin de les accompagner dans leur transformation numérique", a déclaré Marco Marlia, fondateur et PDG de MotorK.

 

Pour rappel, MotorK a développé et construit une gamme de produits pour l'industrie automobile. Ainsi, DriveK est une marketplace de VN en Europe et s'adresse au marché B2C. De son côté, DealerK est une plateforme pour les concessionnaires automobiles qui offre à des milliers d'opérateurs européens les outils et les technologies pour renforcer les processus de numérisation et améliorer les ventes. Enfin, Internet Motors est un des plus grands réseaux numériques de manifestations automobiles en EMEA. L'entreprise est basée à Londres et possède aujourd'hui des bureaux en Italie, en Espagne, en France et en Allemagne.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Rétro 2018 : une année dans les réseaux

L'exercice 2018 touche à sa fin et force est de constater que l'année fut plus qu'agitée pour l'ensemble des distributeurs. Avec l'entrée de PGA dans le capital du groupe Bernard, la prise de participation

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page