Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Faurecia vers la reprise de Clarion

Faurecia vers la reprise de Clarion

Faurecia et Clarion ont révélé ce 26 octobre 2018 avoir entamé une procédure de prise de contrôle capitalistique totale. L'OPA a été validée par le groupe Hitachi, actionnaire majoritaire de Clarion.

 

Faurecia va reprendre les activités de Clarion. L'équipementier français a en effet formulé une offre publique de rachat visant à faire de lui le détenteur à 100 % des parts du fabricant japonais, a-t-on appris par voie de communiqués séparés, ce 26 octobre 2018. Un accord a été conclu en ce sens entre Faurecia d'une part et Clarion et Hitachi, l'actionnaire à 63,8 %, d'autre part. 

 

D'après les informations transmises, Faurecia proposera 2 500 yens par action, soit une prime de 31,2 % par rapport à la moyenne des 20 derniers cours de bourse et de 10,5% par rapport au dernier cours de bourse (au 25 octobre 2018). Ceci correspond à un prix d'achat total de 141 milliards de yens (environ 1,1 milliard d'euros), soit un multiple de transaction de 5,7 fois l'EBITDA au 31 mars 2018, incluant des synergies estimées à 90 millions d'euros à horizon 2022.

 

Au cours de ses derniers développements, Clarion a misé sur la connectivité et les systèmes d’infotainment embarqués (In-Vehicle-Infotainment, IVI), les solutions audio digitales, les interface homme-machine, les systèmes avancés d'aide à la conduite et les services Cloud. "Ce projet, transformant pour Faurecia, nous positionnerait comme un acteur majeur de l'intégration systèmes du cockpit, capable d’offrir des expériences utilisateur uniques, observe Patrick Koller, le directeur général de Faurecia. En outre, notre partenariat avec Hitachi Automotive Systems nous permettrait de proposer aux constructeurs automobiles des solutions innovantes pour la conduite autonome".

 

Une nouvelle division commune

 

Si le rachat aboutit, Faurecia envisage de créer une nouvelle division au sein de son organisation, sur la base d'un accord validé avec Hitachi Automotive Systems. Basée au Japon, Faurecia Clarion Electronics Systems regrouperait alors l'ensemble des compétences de l'équipementier français dans ce domaine et emploierait près de 9 200 personnes et plus de 1 650 ingénieurs en solution logicielle. Selon les estimations le chiffre d'affaires de cette entité dépassera les 2 milliards d'euros d'ici 2022.

 

Pour mémoire, en septembre 2018, Faurecia a finalisé l'acquisition anticipée de Parrot Automotive pour un montant de 100 millions d'euros. Le 15 mai dernier, l’équipementier a confirmé que ses activités "sustainable mobility" et "smart life on board" représenteront les principaux moteurs de sa croissance dès 2020. L'industriel français table sur une croissance annuelle supérieure à 7 % entre 2017 et 2020 (avec une hypothèse de hausse annuelle du marché de 2 %) pour dépasser les 20 milliards d'euros. A l'horizon 2025, Faurecia vise un chiffre d'affaires de 30 milliards d'euros, soit une croissance annuelle supérieure à 8 % entre 2020 et 2025.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault : Thierry Bolloré provisoirement aux manettes

Le conseil d'administration a logiquement choisi le numéro deux de Renault pour assurer provisoirement la direction exécutive du groupe. En attendant des informations du Japon, Carlos Ghosn demeure le PDG du constructeur

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page