Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Autolib' baissera pavillon au 31 juillet 2018

Autolib' baissera pavillon au 31 juillet 2018

Le service d'autopartage francilien sera définitivement fermé le 31 juillet 2018. A compter du 2 juillet et tout au long du mois, le nombre de stations va décroître, a fait savoir la direction.

 

Le blackout n'aura pas lieu. Autolib' va jouer la carte de la fermeture progressive, a-t-il été décidé ce 25 juin 2018, jour qui aurait pu marquer la fin subite du service après sept ans d'activité. Les abonnés vont encore pouvoir profiter de l'autopartage en Ile-de-France jusqu'au 31 juillet prochain, mais verront le nombre de station diminuer.

 

Le groupe Bolloré a, en effet, choisi de réduire progressivement la voilure jusqu'à l'extinction. Tel est le contenu du message adressé à chacun des utilisateurs. Dans l'application et sur le site d'Autolib', les stations fermées seront alors indiquées comme indisponibles. Pour mémoire, le service d'autopartage en a compté jusqu'à 1 100 (6 300 bornes), dans 100 communes d'Ile-de-France. En dédommagement, les abonnés Premium (soit les abonnements à l'année) ne seront pas facturés durant le dernier mois. 

 

Le 21 juin dernier, le Syndicat Autolib' Vélib' Métropole (SAVM) a décidé de résilier le contrat Autolib' qui le liait à Bolloré. En cause, il y avait ce désaccord quant au déficit du service. Le SAVM, dont la Mairie de Paris est majoritaire, refuse de s'acquitter des 233 millions d'euros réclamés par le groupe breton, jugeant la somme extravagante.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L’Europe envisage de réduire de 30 % les rejets de CO2 en 2030

Le 10 juillet, les députés des commissions Transports et Industrie ont examiné le texte relatif aux objectifs des émissions de CO2 post 2020. Avec, à la clé, une baisse attendue de 30 % d’ici 2030,

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page