Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Les finalistes du Valeo Innovation Challenge sont connus

L'équipe gagnante du Valeo Innovation Challenge sera connue le 11 octobre 2018.

Les finalistes du Valeo Innovation Challenge sont connus

Neuf équipes ont été retenues pour s'affronter en finale du Valeo Innovation Challenge, et ainsi tenter de décrocher une aide précieuse pour le développement de leur concept. Verdict le 11 octobre 2018.

 

Pour la 5e édition de son grand concours mondial d'innovation, Valeo vient de sélectionner neuf finalistes. Rappelons que sur la ligne de départ il y avait 3 575 étudiants du monde entier, regroupés en 1 470 équipes venant de 107 pays et 676 écoles ou universités.

 

Les neuf finalistes ont maintenant du pain sur le planche pour finaliser leur projet devant obligatoirement porter sur l'électrification du véhicule, le véhicule autonome ou la mobilité digitale. Un jury composé d'éminentes personnalités du monde du business et de la technologie ainsi que de dirigeants de Valeo rendra son verdict le 11 octobre 2018 à Paris.

 

Il y aura trois lauréats, dont un grand vainqueur, qui se partageront 200 000 euros pour développer leur start-up. Ils pourront aussi compter sur un accompagnement d'experts de Valeo.

 

Les neuf équipes finalistes sont :

- L’équipe de la Cambridge Judge Business School (Royaume-Uni) avec un projet de système inédit de propulsion par hydrogène.

- L’équipe du Strathmore Energy Research Centre (Kenya) avec un concept de transport électrique fonctionnant à l’énergie solaire.

- L’équipe de l’université de Liège (Belgique) avec un projet de contrôle continu du taux de glycémie des conducteurs diabétiques et de mise en œuvre d’actions préventives.

- L’équipe de l’université de Waseda (Japon) avec un projet de système anticipant et facilitant la reprise en main de véhicule du mode autonome au mode manuel en cas de besoin.

- L’équipe de l’université de Toronto (Canada) avec un concept permettant enrichir les bases de données nécessaires au développement du véhicule autonome.

- L’équipe de l’université de Columbia (Etats-Unis) avec un projet de système alertant de la présence d’un enfant seul à bord du véhicule à l’arrêt et prévenant les risques d’hyperthermie.

- L’équipe de l’école des Mines Paris Tech (France) avec un concept de connectivité de véhicule à véhicule permettant le partage d’informations sur les conditions de circulation en temps réel.

- L’équipe de l’université de Tongji (Chine) avec un projet d’autopartage de véhicules.

- L’équipe de l’université de Kookmin (Corée du Sud) avec un concept permettant d’anticiper les trajectoires des autres véhicules à proximité.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L’Europe envisage de réduire de 30 % les rejets de CO2 en 2030

Le 10 juillet, les députés des commissions Transports et Industrie ont examiné le texte relatif aux objectifs des émissions de CO2 post 2020. Avec, à la clé, une baisse attendue de 30 % d’ici 2030,

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page