Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L'autopartage qui fonctionnait à l'éolien et à l'hydrogène

L'autopartage qui fonctionnait à l'éolien et à l'hydrogène

Dans la commune de Tupigny (02), un projet d'autopartage insolite vient de sortir de terre. Il associe les technologies de l'éolien et de l'hydrogène pour alimenter deux Kangoo Z.E transformés.

 

La France a des idées. Dans la commune de Tupigny, dans l'Aisne, la Mairie et le cabinet d'étude VDN, spécialisé dans l'aménagement de parcs éoliens, ont accouché d'un programme d'autopartage hors des sentiers battus. En effet, il utilise une partie de l'énergie produite par les éoliennes pour produire de l'hydrogène dans une borne qui alimente deux Kangoo Z.E transformés, disponibles en libre service.

 

Ce projet, à inscrire dans la mouvance de l'appel à projets national lancé en 2017, a le mérite de "lever le côté abstrait de l'énergie éolienne", se félicite Nicolas Ugalde, le directeur général de VDN. "Nous voulions que, pour une fois, les habitants qui voient les hélices s'ériger dans leur paysage puissent avoir la certitude que l'énergie est consommée sur place", revient-il sur la démarche. Les résultats de deux réunions publiques et d'un sondage ont donné la ligne directrice, validée par la mairie.

 

D'autres véhicules de service à l'avenir ?

 

L'électricité parvient à une borne fournie par McPhy. Au cœur de celle-ci, un électrolyseur, qui fonctionne en flux tendu, génère de l'hydrogène que les deux Kangoo ZE-H2, passés dans les mains des préparateurs de Symbio, utilisent pour parcourir jusqu'à 300 km. Il faut compter cinq minutes pour faire le plein. Mais la Mairie de Tupigny imagine déjà aller plus loin en étendant le dispositif. Elle pense notamment alimenter le car de ramassage scolaire ou une flotte administrative. "Nous travaillons sur des projets de camions de voirie hydrogènes, dans d'autres villes", explique Nicolas Uglade.

 

Pour le moment, il s'agit d'un démonstrateur dans une ville de 300 habitants où le taux d'équipement automobile est au plus haut. Les Kangoo partagés serviront de deuxième véhicule occasionnel pour ses foyers. Avec les mois, le concept s'affinera. Peut-être la ville picarde tient-elle là un concept appelé à devenir une référence nationale. Une présentation aura lieu à la fin du mois du juin.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault enregistre des résultats financiers record pour 2017

Renault, qui n'a jamais vendu autant de voitures dans son histoire, avance un chiffre d'affaires inégalé de 58,77 milliards d'euros, en hausse de 14,7 %, et une marge opérationnelle de 6,6 %.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page