Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Les Franciliens perdent toujours plus de temps

Les Franciliens perdent toujours plus de temps

L'étude annuelle de V-Traffic révèle que les conditions de circulation en Ile-de-France se sont dégradées en 2016, sous l'effet conjugué de plusieurs phénomènes.

 

Les Franciliens ont passé plus d'heures dans leurs véhicules en 2016. Selon l'étude annuelle de V-Traffic, publiée ce 20 avril, il apparaît que les automobilistes de la région parisienne ont perdu 90 heures, sur le trajet domicile-travail, soit 12h30 de plus qu'en 2015. "Un niveau qui n'avait pas été atteint depuis la période 2013-2014, qui était encore pire", d'après Céline Desile, coordinatrice marketing Médiamobile, maison mère de V-Traffic.

 

Les facteurs de cette augmentations sont météorologiques d'abord, avec l'épisode pluvieux de mai-juin. Il a provoqué des fermetures de routes et de transports publics. Dans la foulée, les grèves (loi Travail) ont continué de dégrader la circulation en Ile-de-France et les mesures de circulation alternée ont enfoncé le clou en fin d'année 2016. La politique de la Mairie de Paris (voie sur berges) a eu un effet temporaire, d'après les analyses de V-Traffic. Après trois mois, les embouteillages se sont dilués, en se reportant sur d'autres axes. "Mais nous ne sommes pas en mesure de dire que cela a congestionné d'autres portions de la région", explique Céline Desile.

 

Si, en 2015, les conditions en heures de pointe s'étaient améliorées (-2,7% de saturation), elles se sont détériorées en 2016. V-Traffic avance que les embouteillages ont augmenté de 8%, soit 90km. Le boulevard périphérique se voit congestionné à 77% aux heures critiques, faisant tomber la vitesse moyenne à 32km/h. La "palme" revient toujours à l'autoroute A6 (A et B) qui, en 2016, devance l'A3. La faute à des travaux sur d'autres axes qui ont provoqué un report de la circulation. L'A4 complète le podium.

 

V-Traffic va quitter les frontières franciliennes. Dans quelques semaines, une nouvelle étude doit paraître et tirer un bilan de la circulation dans dix grandes villes de France, dont Lyon, Marseille, Toulouse, Nantes et Rennes. Alors, il sera possible de dégager des tendances sur les conditions des automobilistes en métropole. Les données ont été collectées par le fournisseur de données d'information trafic, les experts sont en train de les traiter et de rédiger la synthèse, laisse comprendre la coordinatrice marketing. 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PSA lance le concentré de concession

PSA Retail inaugure aujourd'hui à Paris son premier Experience Store, qui s'approprie les codes déjà éprouvés du phygital et le concept en vogue de frugalité. Visite d'une concession post-moderne

Gruau dévoile ses nouveaux projets

Dans les deux prochaines années, le constructeur-carrossier va investir plusieurs dizaines de millions d'euros en nouveaux produits, en nouveaux équipements, en nouveaux bâtiments... et en nouvelles

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page