S'abonner

Vitesco Technologie approfondit sa stratégie hydrogène

Publié le 21 septembre 2021

Par Jean-Baptiste Kapela
2 min de lecture
La filiale du groupe Continental annonce sa participation au projet “Électronique de Contrôle pour véhicules à Hydrogène” (ECH2). Ce dernier fait partie des quatorze programmes retenus cette année dans le plan de relance du gouvernement.
Vitesco Technologie annonce sa participation au projet “Électronique de Contrôle pour véhicules à Hydrogène” (ECH2).
Vitesco Technologie annonce sa participation au projet “Électronique de Contrôle pour véhicules à Hydrogène” (ECH2).

 

En octobre 2020, le gouvernement français lançait son plan hydrogène avec des appels à projet. Un an plus tard, quatorze programmes ont été retenus, dont le projet ECH2. Fruit d’un partenariat entre IFP Energies nouvelles (IFPEN) via Carnot IFPEN Transport Énergie, le laboratoire Laplace, Siemens Industry Software et Alstom Hydrogène (Helion Hydrogen Power). Ce mardi 21 septembre 2021, Vitesco Technologie, la filiale de Continental spécialisée dans les technologies de propulsion et solution d’électrification, annonce sa participation au projet.

 

ECH2 est l’un des projets qui a été gardé par le Comité d’orientation pour la recherche automobile et la mobilité (CORAM) afin de recevoir une partie des 109 millions d’euros de budget alloué. Un projet qui devrait durer environ trois ans selon l’équipementier. Prenant en compte les acquis dans l’aéronautique et le ferroviaire, le consortium espère "faire évoluer des briques technologiques issues des véhicules thermiques et électriques".

 

À lire aussi : L'hydrogène peut-il conquérir la France

 

Réduire les coûts

 

Ainsi, ce projet a pour objectif le développement et la production "de calculateurs électroniques, et de fonctions robustes, efficientes, durables et abordables". Cette technologie devrait, si elle est menée à bien, réduire les coûts via une augmentation de la durée de vie du système et une approche modulaire “au juste coût" pour les VUL, les bus et les camions.

 

Vitesco Technologie a récemment renforcé son siège situé à Toulouse avec l’ouverture de quarante postes d’ingénieurs en CDI. Ayant pour ambition d’être l’un des acteurs majeurs de la mobilité électrique, ce projet est une opportunité incontournable pour l’équipementier. Ce dernier utilisera ses capacités de production française pour "répondre à la demande croissante d’électronique de contrôle de pile à combustible dans la seconde moitié de cette décennie", précise Vitesco Technologie.

 

"Avec ce projet ECH2, nous cherchons à réduire la consommation énergétique en développant des lois de contrôle prédictives optimales et adaptatives, qui seront intégrées aux unités de contrôle électroniques de pile à combustible", affirme Christophe Maréchal, directeur innovation chez Vitesco Technologies France.

Laisser un commentaire

cross-circle