S'abonner

ALD confirme au premier semestre 2021

Publié le 14 septembre 2021

Par Jean-Baptiste Kapela
4 min de lecture
ALD Automotive a dressé le bilan de son premier semestre 2021 au sein de son Mobility Center situé à Nanterre. Le loueur longue durée a bien commencé l'année et s'impose des ambitions dans l'électrique et les nouvelles mobilités d'ici 2025.
Le Mobility Center d'ALD Automotive, situé à Nanterre (92)
Le Mobility Center d'ALD Automotive, situé à Nanterre (92)

Au sein de son Mobility Center basé à Nanterre (92), sur les anciens locaux de l’ex-loueur longue durée Parcours, ALD Automotive a dévoilé le bilan de son premier semestre 2021. Ce dernier est plutôt solide puisque la filiale de la Société Générale enregistre une bonne performance financière, avec un revenu net de 352 millions d’euros, 1,76 million de contrats gérés et 740 euros de marge par véhicule d'occasion vendu. Par ailleurs, ALD réalise un coefficient d’exploitation à 49,1 % sans les résultats des véhicules d’occasion "sur une courbe d’amélioration", souligne Gilles Bellemere, directeur général d’ALD France et directeur délégué du groupe ALDSA.

 

La filiale montre aussi une activité commerciale dynamique. Cependant la crise des semi-conducteurs a fortement augmenté son portefeuille de commandes pour atteindre un niveau historique auquel ALD a du mal à répondre. Une situation qui "devrait durer une bonne partie de l’année 2022" d’après Gilles Bellemere. Par ailleurs, le groupe anticipe une croissance de la flotte entre 1 % et 3 % par rapport à 2020.

 

Parallèlement, ce début d’année 2021 a permis au loueur longue durée d'allonger la liste de ses partenaires dans le cadre de sa stratégie Move 2025. Ainsi ALD a investi à hauteur de 17 % dans la start-up belge Skipr, spécialisée dans la gestion de solutions multimodales pour la mobilité en entreprise. Toujours dans une perspective de diversification, le groupe s’est associé à Corporate Benefit afin d’offrir des solutions de mobilité aux salariés des entreprises clientes d’ALD, que ce soit via des contrats de location longue durée ou via des solutions Skipr. Cette coopération entre les deux sociétés se fera dans cinq pays (hors France) avec un accès à 9 000 entreprises et 7 millions de collaborateurs "ce qui permet d’élargir notre fonds de commerce de prospection", affirme Gilles Bellemere.

 

A lire aussi : ALD signe un solide premier trimestre 2021

 

Des partenariats qui s’étendent aussi dans la distribution, ouvrant de nouveaux territoires pour ALD, principalement en Europe. Le groupe a, de cette manière, signé un accord de distribution avec Stern pour appuyer sa présence aux Pays-Bas. De plus, le loueur renforce ses liens avec Volvo, ajoutant l'Irlande dans son pool de pays. Pour finir, un partenariat entièrement numérique a récemment été signé avec Smart dans neuf pays européens.

 

L’électrique et les nouvelles mobilités dans le viseur

 

Sans surprise, ALD place la transition énergétique comme l’un de ses enjeux majeurs et a pour ambition de "devenir un acteur totalement intégré de solutions de mobilité durable". Le loueur touche du doigt l’objectif qu’il s’était donné, soit une part de véhicules électriques qui représenterait 30 % du nombre de voitures particulières livrées par ALD d’ici 2025. Ce premier semestre, sa part des VE s’élève à 26 % en Europe et 23 % mondialement. Une cadence que le groupe souhaite soutenir à travers son partenariat avec Smart, mais surtout via son offre ALD Electric. Cette dernière vise à accompagner les entreprises dans leur transition énergétique, dans l’intégralité de leur parcours.

 

Ainsi, le groupe propose d’évaluer l’éligibilité des collaborateurs à un véhicule électrique avec des études et une amélioration du TCO. En outre, ALD propose, avec son offre, de gérer le réseau de recharge, d’épauler ses clients via une plateforme, une application et des essais de VE pour les salariés. Son offre ALD Switch vient compléter le tout, pour permettre à ces derniers de profiter d’un modèle 100 % électrique tout en s’appuyant sur l’utilisation d’un modèle thermique dans le cas de deux trajets par mois.

 

L’autre enjeu majeur pour ALD, c’est la question de la multimodalité via les "nouvelles mobilités". Le loueur propose plusieurs offres, déjà installées ou sur lesquelles elle travaille pour assister les entreprises dans l’intégration et la gestion de nouvelles mobilités pour leurs salariés. La filiale de la société générale propose cinq offres : ALD Carsharing, ALD Bikesharing, ALD Move, ALD Move and Play et ALD Bike.

 

Pour toutes ces offres, ALD s’appuie sur ses différents partenaires, comme Azfalte pour son offre ALD Bike qui propose une solution de vélo "clé en main" de vélo de fonction, de l’assurance à la prévention, en passant par l’équipement. Ou encore Skipr, dans le cadre d’ALD Move, la solution proposée par le loueur pour accélérer sa stratégie MaaS (Mobolity as a Service), avec une carte mobilité pour répondre à deux besoins des entreprises : le Forfait Mobilité Durable (FMD) et le crédit mobilité.

Laisser un commentaire

cross-circle