S'abonner

ALD signe un solide premier trimestre 2021

Publié le 6 mai 2021

Par Damien Chalon
3 min de lecture
Le loueur longue durée a enregistré une hausse sensible de son résultat net en ce début d’année 2021, en grande partie liée à sa performance sur la revente de véhicules d’occasion.
ALD a vu son résultat net progresser de 20,7 % au premier trimestre 2021.
ALD a vu son résultat net progresser de 20,7 % au premier trimestre 2021.

 

En dépit d’un contexte économique qui demeure incertain, ALD a réalisé un premier trimestre 2021 prometteur. Son résultat net s’est envolé de 20,7 % au cours de cette période, pour atteindre 155,5 millions d’euros. A la même époque en 2020, au tout début de la crise sanitaire, le loueur émargeait à 128,9 millions d’euros, une donnée en repli de 3,7 %. La croissance est donc au rendez-vous pour la filiale de la Société Générale, bien que sa flotte gérée dans le monde ait légèrement baissé à 1,76 million de véhicules.

 

ALD annonce avoir amélioré sur coefficient d’exploitation, lequel est passé à 49,9 % (contre 50,2 % au T1 2020), et surtout avoir retrouvé un niveau de performance élevé en ce qui concerne la revente de véhicules. Un total record de 87 000 voitures en fin de contrat ont été revendues au premier trimestre, avec une marge unitaire particulièrement élevée de 439 euros. De quoi afficher un résultat de 38,2 millions d’euros lié à la vente de véhicules. Pour rappel, en 2020, 74 000 unités avaient été écoulées au premier trimestre avec une marge unitaire de 43 euros.

 

Retards de livraisons

 

"L'année 2021 a commencé avec de nombreuses attentes telles que la fin de la crise sanitaire et le redémarrage de la croissance économique mais le timing a été un peu plus lent que ce que nous avions tous espéré", analyse Tim Albertsen, directeur général d’ALD. Il estime de fait que la performance opérationnelle et financière d’ALD au premier trimestre 2021 a été "solide" avec des outils de remarketing qui ont "une nouvelle fois prouvé leur efficacité et réalisé une excellente performance sur le trimestre".

 

Cette performance engage le loueur à confirmer ses perspectives, certes peu précises, pour 2021, à savoir une croissance de la flotte gérée, une hausse du résultat unitaire sur la vente de véhicules d’occasion et une amélioration du coefficient d’exploitation. Des objectifs conditionnés, selon ALD, au fait que "l'impact de la pandémie de Covid-19 s'estompera progressivement et les conditions économiques s'amélioreront grâce à un fort stimulus des politiques macroéconomiques par les gouvernements".

 

A lire aussi : Bansabadell Renting passe sous pavillon ALD

 

Le loueur devra également composer avec la pénurie des semi-conducteurs qui entraîne des retards dans la livraison de voitures neuves, un phénomène dont il constate déjà les effets. Des mesures ont d’ailleurs déjà été prises, ALD proposant des prolongations de contrats aux clients ne pouvant être livrés en temps et en heure.

Laisser un commentaire

cross-circle