S'abonner

Philippe Divry aux commandes de Flexis, CMA CGM entre au capital

Publié le 3 avril 2024

Par Damien Chalon
2 min de lecture
La nouvelle coentreprise de Renault Group et Volvo Group sera dirigée par Philippe Divry. Il sera secondé par Krishnan Sundararajan. Flexis enregistre également l’entrée au capital de CMA CGM à hauteur de 10 %.
Philippe Divry
Philippe Divry est nommé directeur général de Flexis. ©Flexis

Les groupes Renault et Volvo dévoilent peu à peu les contours de Flexis. Leur coentreprise destinée à produire des fourgons électriques nouvelle génération sera dirigée par Philippe Divry, un cadre de Volvo Group, actuellement en charge de la stratégie. Il sera épaulé par Krishnan Sundararajan, un dirigeant du groupe Renault, en qualité de directeur des opérations.

 

En parallèle, les deux partenaires annoncent l’arrivée au capital de CMA CGM. Une opération qui était pressentie dès les débuts de Flexis. L’armateur prend une participation de 10 % dans l’entreprise et investira jusqu’à 120 millions d’euros d’ici à 2026 via son fonds d’investissement Pulse.

 

Production à Sandouville

 

Conséquence de cette dernière opération, Renault et Volvo détiennent respectivement 45 % du capital. Les deux constructeurs confirment en outre qu’ils vont investir chacun 300 millions d’euros au cours des trois prochaines années.

 

Les rôles sont déjà bien répartis entre les trois investisseurs. Renault apportera son expertise sur les véhicules électriques et les softwares. Le constructeur va également produire les fourgons en question dans son usine de Sandouville (76), comme l’a annoncé dernièrement Luca de Meo, directeur général du groupe Renault.

 

A lire aussi : Pierre Janthial, Stellantis : "Nos fourgons hydrogène bénéficient d’une très forte baisse tarifaire"

 

Volvo Group partagera de son côté son savoir-faire sur les "solutions de transport" et son expertise en "services sur mesure". Pour sa part, CMA CGM entend faire profiter ses partenaires de ses compétences en matière de logistique et de "décarbonation de la chaîne d'approvisionnement".

 

Architecture 800 V

 

Au niveau technique, les fourgons électriques seront assemblés sur une nouvelle plateforme de type "skateboard". Une option industrielle "qui offrira une grande modularité pour différents types de carrosserie pour un coût compétitif, et proposera de réelles avancées en matière de sécurité", promettent les trois partenaires. Ils bénéficieront aussi d’une architecture 800 V, une première dans la catégorie des VUL.

 

Les véhicules embarqueront par ailleurs des "fonctionnalités inédites de pilotage de l’activité de livraison et de suivi de la performance commerciale", ce qui devrait se traduire par une réduction jusqu’à 30 % du coût global d'utilisation pour les acteurs de la logistique, le secteur visé par Flexis.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle