S'abonner

Le bassin de Briey consolide l’autopartage avec MTG

Publié le 2 juin 2022

Par Jean-Baptiste Kapela
2 min de lecture
Le syndicat des transports du bassin de Briey (54) a signé, en octobre 2020, un partenariat avec Mobility Tech Green pour installer de l’autopartage sur son territoire. Depuis, une cinquantaine de salariés ont parcouru 10 000 km et le dispositif pourrait maintenant s’étendre au grand public.
La flotte en autopartage est composée de cinq Renault Zoé.
La flotte en autopartage est composée de cinq Renault Zoé.

Dans les zones périurbaines, les alternatives au véhicule personnel se font rares. Face à l’urgence écologique et aux contraintes de certains dispositifs tels que les ZFE, les collectivités et les entreprises doivent trouver des solutions. Ainsi, le Syndicat Mixte des Transports du Bassin de Briey (ST2B) a signé un partenariat, en octobre 2020, avec la société spécialisée dans l’autopartage B2B, Mobility Tech Green (MTG). Pour le moment, une cinquantaine de salariés de dix entreprises se partagent cinq véhicules électriques sur cinq communes du bassin de Briey (54). Un service qui pourrait trouver un plus large public en étant ouvert à toute la population locale.

 

Ces cinq Renault Zoé en autopartage sont déployées avec leur borne de recharge dédiée sur les communes d’Audun-le-Roman, Piennes, Val de Briey, Joeuf et Jarny (54). Financées par l’Etat par le biais du label Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV), elles sont pour l’instant réservées aux employeurs publics et privés. La petite flotte de cinq véhicules est équipée du logiciel e-Colibri de Mobility Tech Green, qui fournit par ailleurs la plateforme de réservation et un site de gestion en back-office.

 

Pour profiter de ces véhicules autopartagés, les entreprises, collectivités et associations doivent souscrire à un abonnement de 15 euros par mois ou de 5 euros par heure. A noter que la plupart des dix sociétés ayant un abonnement n’ont pas forcément de flotte ou de véhicule en service. Depuis octobre 2020, la cinquantaine de salariés a parcouru 10 000 km avec les Renault Zoé. "Notre service d’autopartage inter-employeurs, baptisé "Pro’Fil", constitue pour nous une expérimentation assez audacieuse dans un territoire relativement peu dense, où la culture de l’autosolisme règne en maître, même chez les employeurs", précise André Corzani, Président du ST2B.

 

Le service devrait prendre de l’ampleur, puisque la réservation des véhicules est étendue aux soirs et week-end pour les déplacements personnels des salariés. Un pas de plus avant de potentiellement étendre le service à toute la population du bassin. En parallèle, les cinq bornes sont dorénavant accessibles à tous les possesseurs de VE. Elles disposent de deux points de charge, l’un réservé au service d’autopartage et l’autre pour le libre-service.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle