S'abonner
Constructeurs

Toyota Corolla : encore plus efficace

Publié le 6 avril 2023

Par Christophe Bourgeois
4 min de lecture
Lancée en 2019, la Corolla s’offre un très léger restylage. Mais ce n’est pas cette évolution stylistique qui est la plus intéressante, mais bien le fait qu’elle inaugure la cinquième génération du système hybride, cher à Toyota.
La Toyota Corolla 2023 bénéficie d'un léger restylage et de la nouvelle génération du système hybride. ©Toyota

Nous sommes en 1997. Le monde automobile se divise en deux camps injection directe ou ceux à essence. Point. Débarque alors une berline : les véhicules turbo diesel à injection directe ou ceux à essence. Point. Débarque alors une berline quatre portes, répondant au nom de Prius et arborant un style qui, pudiquement, ne restera pas dans les annales.

 

Peu importe, ce qui est essentiel, c’est ce qu’il y a sous le capot. En l’occurrence, un moteur essence soutenu par un moteur électrique. La voiture hybride était née. Vingt‑cinq ans plus tard, son créateur, Toyota, est le leader incontesté de cette technologie qui a révolutionné le moteur thermique. Rien qu’en France, l’hybride a couvert 20 % des immatriculations en 2022.

 

5e génération d'hybridation

 

Pour une fois, ce n’est pas la Prius qui inaugure la nouvelle génération, la cinquième, du système hybride, mais le bestseller du japonais, la Corolla. Pour rappel, depuis son lancement en 1966, il s’en est écoulé 50 millions dans le monde, un score qui en fait la voiture la plus vendue de l’histoire automobile.

 

A lire aussi : La Corolla, l'autre succès de Toyota

 

Pour garder une longueur d’avance, les ingénieurs japonais ont donc revu en profondeur leur système. Les cylindrées ont été conservées, à savoir 1.8 et 2.0, mais leurs puissances respectives sont passées de 122 à 140 ch et de 184 à 196 ch. Au‑delà de ces gains de puissance, qui se ressentent nettement sur le 1.8, un peu moins sur le 2.0, Toyota a optimisé les performances générales, tout en baissant les émissions de CO2. Si le premier moteur ne perd "que" 2 g/km, le second les voit se réduire de 12 g/km pour atteindre 98 g/km. 

 

Pour arriver à un tel résultat, la motorisation hybride bénéficie d’une nouvelle unité de contrôle. Cette architecture permet de réduire les pertes électriques et donc d’optimiser le rendement énergétique. Ensuite, Toyota a retravaillé sa batterie, diminuant sa taille de 14 %, tout en augmentant d’autant sa puissance. Grande nouveauté, elle est désormais au lithium‑ion.

 

Un moteur plus sobre

 

Enfin, le constructeur s’est concentré sur la réduction de la taille et du poids du groupe motopropulseur, une action qui contribue également à la baisse de la consommation. Pour cet essai, nous avons retenu la version 1.8, la plus vendue en France (74 % du mix) et affichant le rapport qualité‑prix le plus intéressant.

 

La planche de brod bénéficie d'un écran central plus grand.

 

Disponible aussi bien sur la 5 portes que sur la version break Touring Sports, qui revendique 48 % de part de marché (1 000 euros d’écart entre les deux carrosseries), ce moteur gagne donc en agréments. Non seulement grâce à un surcroît bienvenu de puissance, mais surtout grâce à une profonde évolution du système de refroidissement de l’unité de contrôle. Cette modification permet de réduire considérablement les effets d’emballement de la boîte de vitesses type CVT et donc de baisser les émissions sonores.

 

Pour séduire les flottes

 

Nous ne sommes pas au niveau de ce que propose la Honda Civic, mais la Corolla enregistre de très nets progrès. Question consommation, nous avons noté une moyenne de 6,1 l/100 km, un résultat qui peut être amélioré en adaptant son style de conduite.

 

Lancée il y a quatre ans, la Toyota Corolla était en 2022 le troisième modèle le plus vendu de la marque (11 930 unités), avec un mix de 12 %. Elle a de quoi séduire aussi bien les professionnels, qui représentent 66 % de ses clients, que les particuliers. D’autant plus qu’à l’intérieur, elle se pare d’un nouvel écran de 12,5’’ doté d’une nouvelle interface multimédia assez réussie, sans oublier une refonte totale de ses aides à la conduite. À partir de 31 400 euros.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle