S'abonner

Renault fait de la concession le point de départ vers la transition électrique

Publié le 20 avril 2022

Par Catherine Leroy
5 min de lecture
Une voiture, une borne, un financement, la gestion de l'énergie… Renault vient de finaliser l’écosystème autour de la vente des véhicules électriques. La stratégie avec Mobilize commence à se dévoiler.
Avec l'arrivée de la Megane e-Tech électrique, Renault termine son écosystème électrique intégrant le financement, la borne et la recharge intelligente.
Avec l'arrivée de la Megane e-Tech électrique, Renault termine son écosystème électrique intégrant le financement, la borne et la recharge intelligente.

Dans quelques jours, la nouvelle Megane e-Tech électrique arrivera en concession dans le réseau Renault. Un enjeu de taille pour la marque française qui accueille ainsi son renouveau dans le segment C et surtout le troisième véhicule particulier électrique de la gamme après la Twingo et la Zoé. Alors que la marque a réalisé 13 % de ses ventes avec ses versions électriques sur le premier trimestre 2022, l’arrivée de la Megane e-Tech doit permettre de franchir un nouveau cap. Le modèle fabriqué en France, à Douai dans le Nord, est proposé dans 12 versions dont 11 affichent des tarifs inférieurs à 45 000 euros et bénéficient donc du bonus maximum de 6 000 euros.

 

Mais convertir un maximum de clients à l’électrique demande beaucoup de pédagogie et de réassurance. C’est donc un écosystème complet que la marque a décidé de proposer, dont la clé de voûte se trouve en concession. "Cet écosystème est sans doute le levier le plus important pour faire basculer le grand public vers l'électrique. Nous devons apporter beaucoup d'éléments de réassurance pour aider ces clients. La formation des vendeurs a été très travaillée et les essais mis en place vont même jusqu'à conduire le client pour recharger sur une borne publique", affirme Ivan Segal, directeur du commerce France de Renault. Ce dernier assure d'ailleurs que les livraisons des Megane ne seront pas affectées par les problèmes de production.

 

Enlever le stress de la borne

 

"90 à 95 % des recharges se font à domicile. Or, il n’est pas question que le client se demande comment recharger. Nous avons donc développé un outil de visite virtuelle pour les vendeurs en concessions qui permet de configurer complètement l’installation de la borne en préambule de l’achat du véhicule", explique Nicolas Schottey, directeur général Mobilize Power Solutions.

 

A lire aussi : Mobilize étoffe sa gamme de services

 

Cet outil se base sur Google Maps afin de visualiser avec le client où positionner la borne de recharge. Contact est ainsi pris directement avec l’installateur, pour le compte du client, afin que la borne soit installée chez lui sous 45 jours, avant que sa voiture ne soit réellement livrée. Une proposition qui trouve sa clientèle puisque Renault chiffre la demande en installation de bornes à près de 200 par semaine. Jusqu'à présent, le constructeur envoyait un lead à un réseau d'installateur (Zebornes) sans se préoccuper de la bonne mise en place de la borne. Désormais la valeur de la donnée client reste chez Renault qui travaille avec plusieurs sociétés d'installation.

 

Un financement complet par RCI Bank

 

Les véhicules électriques se financent à près de 80 % en concession, dont presque la totalité en LOA. L'installation de la borne de recharge suit cette même démarche afin de lisser dans le temps son coût. Le prix d’une borne murale de 7,4 kW et son installation chez le client démarre à 1 349 euros, soit 37 euros par mois sur 36 mois. Ainsi, par exemple, la Megane e-Tech électrique EV 40 (moteur de 96 kW) avec le câble de 22 kW est proposée à 260 euros par mois pendant trois ans, incluant la garantie, l'assistance, l'entretien et le Mobilize Charge Pass. Le prix de l'installation de la borne s'ajoute à cette mensualité.

 

"Pour financer la borne, nous avons lancé la Mobilize Visa Card, avec la technologie RFID qui permet l'accès à toutes les bornes publiques", poursuit Thibaud Paland, directeur général de la Diac.

 

La carte Mobilize Charge Pass comme la Visa Card permettent la recharge sur les bornes publiques et Ionity.

Renault disposait déjà d'une carte de crédit essentiellement souscrite pour l'atelier. La Mobilize Visa Card devient désormais l'unique carte de paiement et de crédit de la marque en reprenant à son compte l'ensemble des solutions de recharge incluses dans la Mobilize Charge Pass. Avec un bonus pour séduire la clientèle : la carte visa possède une fonction cash back qui permet au client d'économiser 1 % de toutes ses dépenses. Mais dans les deux cas (Mobilize Visa Card ou charge pass), le conducteur peut recharger son véhicule sur près de 36 000 bornes publiques en France (et 260 000 en Europe) et dispose également d'un accès aux bornes Ionity sur autoroute. Sans compter les 1 000 bornes présentes dans le réseau Renault.

 

Enfin, la société de financement complète le dispositif avec l'offre Switch qui, pour 30 euros par mois, permet au client une souplesse pendant 20 jours par an en choisissant un véhicule thermique ou hybride, assurance et kilométrage compris.

 

De la même manière, une application Mobilize Smart Charge permet également au client de gérer au mieux sa recharge notamment pendant les heures creuses et obtenir ainsi des tarifs plus avantageux.

 

 

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle