S'abonner

Linda Jackson, Peugeot : "La 408 ouvre une nouvelle ère"

Publié le 22 novembre 2022

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
La directrice générale de Peugeot, Linda Jackson, est revenue sur les enjeux qui entourent le lancement de la 408. L'occasion également de revenir sur le développement de la marque au lion à travers le monde.
Linda Jackson, directrice générale de Peugeot.

Journal de l'Automobile : Comment définiriez-vous la 408 et son concept ?

Linda Jackson : La 408 est un mélange de berline et de SUV, avec une silhouette de "dynamic fastback". Mais il est difficile de définir ce modèle au regard des segments traditionnels. Il faut plutôt s'attacher à la typologie de clients qui cherchent une automobile plus moderne ou qui veulent connaître une autre expérience après avoir eu des C-SUV. Cette 408 ouvre une nouvelle ère pour Peugeot mais avec nos valeurs, notre design, nos innovations et notre efficience.

 

JA : Cette 408 a-t-elle vocation à faire de gros volumes ?

LJ : Il s'agit d'un modèle global. Peugeot est présent dans 135 pays et la 408 va rejoindre nombre d'entre eux. Nous allons la commercialiser, par exemple, en Corée du Sud ou en Australie. Il ne s'agit donc pas d'un produit de niche, ce n'est pas notre stratégie. L'usine de Mulhouse, où elle est fabriquée, approvisionnera tous ces marchés mais la 408 sera aussi produite en Chine, pour le marché local.

 

A lire aussi : Christophe Prévost, Peugeot : "Les hybrides rechargeables représentent 75 % des commandes de 408"

 

JA : La dynamique de Peugeot est bonne en Europe et en France. Qu'en est-il ailleurs ?

LJ : La dynamique est tout aussi bonne ailleurs et c'est très important car nous voulons accroitre nos ventes à l'international. Aujourd'hui, nos ventes hors Europe représentent 20 % et nous visons 30 à 35 % à terme. Sans réduire notre performance en Europe naturellement. Pour cela, Peugeot s'appuie sur trois régions : l'Amérique latine, l'Afrique Moyen-Orient et l'Inde-Asie-Pacifique. A titre d'exemple, Peugeot enregistre une croissance de 62 % au Brésil depuis le début de l'année et même de 105 % au Vietnam. Nous venons de lancer le pick-up Landtrek avec de fortes ambitions en Afrique Moyen-Orient et en Amérique latine. C'est un travail de longue haleine, mais nous sommes sur la bonne voie.

 

JA : Quel est l'avenir de Peugeot en Chine ?

LJ : Nous sommes toujours en discussion avec notre partenaire. Nous discutons de la meilleure façon de travailler dans le pays. Car il faut changer les choses, d'autant que le marché chinois a lui aussi profondément changé ces dernières années.

 

JA : Début 2023, Peugeot va dévoiler le concept Inception et sa vision pour les années futures. Que pouvez-vous déjà nous en dire ?

LJ : Effectivement, avec Inception, nous allons illustrer la vision de Peugeot pour les années futures, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Naturellement, il sera électrique et montrera les technologies que nous allons proposer, comme l'expérience que nous allons offrir à nos clients. Certaines des technologies présentées seront disponibles dès 2025.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle