S'abonner

Citroën dévoile la C4X

Publié le 29 juin 2022

Par Christophe Jaussaud
5 min de lecture
Avec l'arrivée de la C4X, Citroën élargit son offre sur le segment C et cherche à développer ses ventes à l'international, celles-ci n'ayant représenté que 21,7 % de ses volumes en 2021. L'électrification est aussi au centre des enjeux puisque la ë-C4X sera disponible dès le lancement en fin d'année 2022.
Les commandes de la C4X seront ouvertes en nombre 2022 pour des premières livraisons en fin d'année.
Les commandes de la C4X seront ouvertes en nombre 2022 pour des premières livraisons en fin d'année.

"Le lancement de la C4X est une étape importante" a souligné la marque à l'occasion de la présentation de la compacte. "Elle porte nos ambitions internationales mais aussi notre volonté d'électrification."

 

Présenté par Citroën comme un modèle à part entière, nous y voyons plutôt un prolongement de la gamme C4 avec une variante tricoprs. Elle reste positionnée dans le segment C avec ses 4,60 m, entre la C4 (4,36 m) et la C5X (4,80 m). Citroën veut en faire une alternative aux berlines et SUV généralistes.

 

© Quentin Decorps Continental Productions

 

"Un design à la croisée des chemins qui combine la silhouette élégante d’un fastback avec l’allure moderne d’un SUV, ainsi que le raffinement intemporel et l’espace à bord d’une quatre portes" présente Citroën. Sur ce point, l'approche peut sembler similaire à celle de Peugeot avec la 408, mais le lion est allé beaucoup plus loin dans le concept.

 

Intégrée au programme C4 dés le départ, la C4X reprend logiquement beaucoup d'éléments de la berline compacte apparue début 2021 et reste produite dans l'usine espagnole de Villaverde, près de Madrid. La nouvelle venue est, jusqu'au pilier B et à l'intérieur, identique à la C4. Ensuite, le dessin de la partie arrière reprend les recettes des tricorps avec un pilier C donnant naissance à un coffre (510 litres). La silhouette se veut plus statutaire. Côté prix, la marque indique que la C4X sera facturée à un tarif légèrement supérieur à celui d'une C4.

 

La ë-C4X privilégiée en Europe

 

Reposant sur la plateforme CMP, la C4X proposera des mécaniques essence, diesel et 100 % électrique. Cette dernière version sera toujours équipée d'un moteur électrique de 100 kW (136 ch) et d'une batterie de 50 kWh qui permettront d'offrir une autonomie de 360 km.

 

Une version à batterie qui sera la seule proposée par certains pays. En effet, en Europe occidentale, 14 pays ont fait ce choix, comme la Norvège ou l'Allemagne notamment. Il faut dire que sur Vieux Continent la ë-C4 représente 30 % des commandes aujourd'hui. De quoi poursuivre l'électrification de la marque qui n'est pas, pour l'heure, la mieux placée en la matière.

 

 

En France, après cinq mois d'activité, Citroën a seulement immatriculé 2 065 unités de modèles 100 % électriques (dont 1 903 ë-C4) et 3 033 PHEV. Cela représente respectivement 3,8 % et 5,6 % de ses livraisons dans l'hexagone. Certes, il y a des problèmes de production mais cela fait peu.

 

Quant à la gamme thermique, un bloc essence de 100 ch constituera l'entrée de gamme, puis viendra des propositions 130 ch en essence et diesel, associées à une boîte automatique 8 rapports.

 

Internationalisation partielle

 

La C4X veut également être l'un des fers de lance de l'internationalisation des ventes de la marque. Sans aller aussi loin que la C3 dédiée à l'Inde et l'Amérique du Sud, Citroën a pensé son produit pour être proposé sur plus de 80 marchés en visant l'Europe naturellement mais aussi la région Afrique Moyen-Orient. Des pays comme la Turquie, l’Égypte, Israël et le Maghreb mais aussi les pays de l'Est, et peut-être la Russie un jour, font partie des potentiels. Rappelons que les ventes internationales de la marque aux chevrons, donc hors d'Europe, n'ont représenté que 21,7 % de son total en 2021.

 

A lire aussi : Près de 800 000 ventes pour Citroën en 2021

 

Bien qu'il soit difficile d'imaginer aujourd'hui une répartition des ventes entre ces différentes zones géographiques, Citroën pense que l'international pourrait représenter 40 % et l'Europe 60 %. Cela étant, on peut parler d'internationalisation partielle car la C4X n'est pas annoncée pour la Chine ou l'Amérique latine.

 

50 % des ventes aux professionnels

 

Les commandes vont ouvrir en novembre 2022 pour des premières livraisons en toute fin d'année et début 2023. Citroën voit la C4X comme un produit de conquête, aussi bien sur le canal des particuliers que celui des professionnels. La marque imagine que ces deux catégories se répartiront équitablement les ventes. Pour les professionnels, l’état-major vise notamment les VTC et taxi.

 

©Quentin Decorps Continental Productions

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle