S'abonner

Peugeot 408 : berline augmentée

Publié le 22 juin 2022

Par Christophe Jaussaud
4 min de lecture
Alors que l’on attendait un SUV coupé, Peugeot propose, avec la nouvelle 408, une berline d’un nouveau genre. Produite à Mulhouse (68), elle sera commercialisée début 2023. La marque vise 50 % de ventes à professionnel.
La nouvelle Peugeot 408 sera dans les showrooms début 2023.
La nouvelle Peugeot 408 sera dans les showrooms début 2023.

"La 408 est un nouveau genre de modèle Peugeot" a expliqué Linda Jackson, la directrice générale de la marque, lors de la présentation de la 408. "Un modèle disruptif, sans véritable concurrence" a-t-elle encore avancé. 

 

Il faut reconnaître que cette nouvelle 408 ne ressemble à aucun produit déjà sur le marché. On attendait un SUV coupé mais ses concepteurs ont voulu proposer un véhicule entre les berlines et les SUV. Une volonté de casser les codes tout en complétant l’offre de Peugeot sur le segment C. "Il manquait une marche entre les berlines et les SUV", justifie-t-on chez Peugeot. 

 

 

Ce nouveau modèle repose sur la base technique de la dernière 308 avec la plateforme EMP2 Evo dont l’empattement a été allongé pour l’occasion. En effet, il est plus long de 11 cm par rapport à la berline. La 408 affiche ainsi 2,79 m entre les essieux et une longueur totale de 4,69 m. L’espace à l’arrière sera donc un atout, notamment en Chine, mais le constructeur n’a pas pour autant négligé le coffre avec un volume allant de 536 à 1 611 litres. 

 

Sa silhouette atypique use toutefois d’artifices des deux mondes. Si l’approche globale penche côté berline, certains éléments évoquent un SUV. Ainsi la garde au sol est supérieure de 4 cm par rapport à la berline et logiquement la position de conduite est également plus élevée. 

 

Pas de Diesel au catalogue 

 

Son développement, sous le nom de code P54, s’est effectué en même temps que celui de la berline (P51) et du break (P52). Le partage d’éléments techniques est donc très important mais pour les pièces visibles il y a seulement le capot, les feux avant et arrière et la planche de bord. La face avant évoque celle de la 308 mais les designers y ont ajouté plus d’expression et de caractère. Quant à la partie arrière fastback, elle est totalement nouvelle. 

 

"Nous pensons, chez Peugeot, que la vie devient meilleure quand on y ajoute de l’allure. Et précisément, avec son allure unique, sa silhouette de fastback innovante et son élégance émancipée, la nouvelle 408 est la parfaite expression de la philosophie et de l’inventivité de la marque Peugeot", a expliqué Linda Jackson. 

 

 

Logiquement, on retrouve sous le capot les mécaniques de la berline avec les hybrides rechargeables en 180 et 225 ch, ainsi que le bloc essence 1.2 PureTech de 130 ch. Toutes sont associées à une boîte automatique 8 rapports. En revanche, le diesel a disparu du catalogue. Une version 100 % électrique, e-408, arrivera en 2024. Pour les marchés non européens, notamment en Chine où le modèle sera baptisé 408 X, Peugeot proposera un bloc essence 1.6 turbo de 215 ch. 

 

50 % de ventes aux professionnels

 

Les commandes de cette nouvelle 408 devraient ouvrir à la rentrée prochaine en Europe et en France, pour des premières livraisons en début d’année 2023. Peugeot compte réaliser avec ce modèle plus de conquête qu’avec aucun autre de la gamme. La marque vise principalement des clients de berline et SUV du segment C et n’exclut pas que certains viendront du segment D berline. 

 

Avec ce concept, Peugeot pense pouvoir séduire une large partie de clients professionnels car, au delà du style et d’une certaine lassitude pour les SUV, la 408 sera en terme d’efficience, et donc de TCO, largement plus proche d’une berline que d’un SUV. 

 

A lire aussi : Quels modèles Peugeot jusqu'en 2026 ? 

 

Ce nouveau modèle sera produit dans l’usine de Mulhouse (68), avec les 308, 308 SW, 508, 508 SW et DS7, dès le dernier trimestre 2022. Au printemps 2023, ce sera au tour de l’usine chinoise de Chengdu de démarrer les lignes pour le marché local. 

 

Peugeot s’apprête donc à lancer un modèle atypique mais qui pourrait représenter une nouvelle tendance. Après les SUV qui ont déboulonné les monospaces, cette berline d’un nouveau genre pourrait ouvrir de nouveaux horizons. En effet, les modes changent, les clients se lassent et la quête d’efficience toujours plus grande pourrait pousser à l’émergence de silhouettes alternatives. 

 

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle