S'abonner

Citroën C5 Aircross : donner son plein potentiel

Publié le 23 juin 2022

Par Christophe Jaussaud
5 min de lecture
Lancé fin 2018, le C5 Aircross évolue pour se relancer sur un segment C-SUV toujours dynamique. Sans perdre ses qualités que sont le confort et la praticité, le SUV de Citroën affirme son caractère grâce, notamment, à une nouvelle face avant.
Le Citroën C5 Aircross cuvée 2022 reprend, à l'avant, le nouveau style de la marque.

Donner son plein potentiel. Voilà la mission assignée au C5 Aircross revisité. Malheureusement pour le SUV Citroën, comme pour beaucoup de nouveautés lancées juste avant la pandémie qui ont subi la pénurie de semi-conducteurs, les ventes auraient pu être bien meilleures. 

 

Dans les showrooms depuis fin 2018, le C5 Aircross n’a finalement connu qu’une seule année de commercialisation sans problème, en 2019, avec 34 698 unités immatriculées en France. Logiquement sa meilleure année. Au total, à fin mai 2022, 91 224 SUV aux chevrons ont pris la route dans l’Hexagone. Ce chiffre grimpe à 245 000 en Europe et 325 000 dans le monde. 

 

Pour cette relance, Stellantis avait assuré que l’usine de Rennes (35), qui a débuté la production de ce nouvel opus en avril 2022, monterait rapidement en cadence pour que le lancement commercial, en juin, soit une réussite. Mais c'était sans compter, une nouvelle fois, sur la pénurie de semi-conducteurs. En effet, la production a été stoppée le 22 juin au soir et ne reprend pas avant le 1er juillet. Le site avait déjà fermé au mois de mars dernier.

 

Nouveau visage, même confort 

 

"Il s’agit nouveau départ pour le C5 Aircross", glisse Citroën. De quoi retrouver un rang plus conforme a ses ambitions qui sont largement chahutées en ce moment. En effet, si le cousin 3008 reste intouchable (avec environ le double de ventes), le C5 s’est fait tailler des croupières sur le segment par le Hyundai Tucson qui est devant, à fin mai, avec 7 032 unités, contre 6 607 pour le français.  

 

 

Pour remonter la pente, mais aussi résister au futur Renault Austral qui apparaîtra fin 2022, le C5 Aircross pourra compter sur une face avant profondément revue. Elle a été adaptée au nouveau langage stylistique de la marque développé sur la C4 ou la C5X. Les relatives rondeurs laissent place à des lignes plus tendues et à un regard plus aiguisé. Le sabot en bas du bouclier vient aussi renforcer le caractère du SUV, comme les chevrons au centre de la calandre davantage mis en valeur. 

 

A l'intérieur, peu de changements. Seul l'écran central d'infodivertissement passe à 10 pouces, contre 8 auparavant, tout en bénéficiant d’une nouvelle implantation en haut de la console centrale pour une meilleure visibilité et praticité. L’instrumentation digitale, avec son écran de 12,3 pouces, demeure. Le package technologique évolue à la marge et l’on retrouve toujours 20 adas. 

 

 

 

D’autres choses ne changent pas vraiment et c’est plutôt une bonne nouvelle. En effet, le C5 Aircross restera la référence du segment pour son confort et sa praticité. Pour les sièges, il reprend la nouvelle génération Citroën Advanced Comfort apparue sur la C5X. Il conserve également ses trois sièges indépendants et coulissants à l’arrière. Il reconduit aussi ses suspensions et ses réglages typés "confort", de sorte que le C5 Aircross fait logiquement une impasse relative sur le dynamisme. 

 

Incitation à la recharge 

 

Au chapitre motorisations, le C5 Aircoss reconduit une large offre comprenant des bloc diesel, essence et hybride rechargeable. Ce dernier représente 41 % des ventes en Europe. En France, à fin mai 2022, sa part se limitait à 38,7 % (3 033 unités) mais les difficultés de production ont certainement perturbé sa disponibilité. 

 

Bien que le Diesel ne soit plus vraiment considéré par de nombreux clients, le bloc BlueHDi de 130 ch s’est encore adjugé 35,4 % des ventes depuis le début de l’année (2 337 unités). Le bloc essence 1.2 PureTech 130 ch complète l’offre, avec  seulement 1 710 des ventes. Il faut dire que ce vaillant petit 3 cylindres turbo ne rechigne pas à la tache mais son bruit est trop présent dans l’habitacle. 

 

Au volant de la version hybride rechargeable de 225 ch, le C5 Aircross ne manque pas d’agrément avec la conjugaison du couple des deux moteurs culminant à 360 Nm. L’autonomie électrique annoncée de 55 km, grâce à une batterie de 13,2 kWh, paraît réaliste et permet de mettre en avant une consommation moyenne de 1,4 à 1,5 l et des émissions de CO2 comprises entre 31 et 33 g/km, selon le cycle WLTP. Naturellement ces chiffres ne s’entendent que si le conducteur joue vraiment le jeu de la recharge dans son utilisation quotidienne.

 

D’ailleurs Citroen encourage les clients à recharger le plus souvent possible avec l’application Plug-in-Reminder. Et fin 2022 arrivera le PHEV Reward Program, avec des récompenses à la clé pour les clients vertueux, comme des recharges gratuites ou des billets de train. Les usages professionnels ne sont pas oubliés avec PHEV Connect qui permet aux gestionnaires de flottes de veiller et inciter à la recharge des véhicules.

 

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle