S'abonner

Citroën en chasse des mauvais utilisateurs d’hybrides rechargeables

Publié le 2 décembre 2021

Par Damien Chalon
3 min de lecture
Une part importante des détenteurs de modèles PHEV ont une utilisation inappropriée de leur véhicule. Citroën propose deux outils afin de les inciter à recharger la batterie plus régulièrement.
Citroën propose deux outils pour améliorer l'usage des modèles PHEV
Citroën propose deux outils pour améliorer l'usage des modèles PHEV

Entre janvier et novembre 2021, Citroën a écoulé 6 643 véhicules hybrides rechargeables en France, en l’occurrence des C5 Aircross, son seul modèle bénéficiant à ce jour de cette technologie, en attendant l’arrivée de la C5 X. Une montée en puissance qui devrait donc s’accélérer au cours des prochains mois et prochaines années.

 

Mais le fait est que les utilisateurs de ces véhicules ne jouent pas systématiquement le jeu. En clair, ils ne rechargent pas assez leur batterie. Citroën le reconnaît, chiffres à l’appui. Si la marque affirme que ses "études sont encourageantes concernant l’usage de nos clients", toujours est-il que les détenteurs de C5 Aircross PHEV effectuent seulement 55 % de leurs trajets de moins de 40 km en mode électrique, et 52% d’entre eux rechargent leur véhicule une ou deux fois tous les 100 km.

 

A lire aussi : Citroën va électrifier le parc d'une île grecque

 

Près de la moitié des clients sollicitent donc uniquement la motorisation thermique de leur véhicule au quotidien. "L’idée est de les amener à aller encore plus loin pour tirer tout le bénéfice d’une solution rechargeable", poursuit la marque. Elle propose pour cela deux solutions : Plug-in-Reminder et PHEV Connect.

 

Depuis le mois d’octobre 2021, en France et au Royaume-Uni, les utilisateurs de C5 Aircross Hybrid sont alertés à bord de leur véhicule si celui-ci n’est pas rechargé régulièrement. D’où le nom du service, Plug-in-Reminder. Ce changement s'inscrit dans le cadre d'une mise à jour automatique "Over The Air" du logiciel des véhicules et ne nécessite pas que les clients se rendent chez un concessionnaire Citroën.

 

TCO réel des PHEV

 

Le dispositif fonctionne sur la base de l’ordinateur de bord qui analyse les trajets, l’état de charge de la batterie et le nombre de recharges effectuées. Les notifications se présentent sous forme de messages sur l’écran tactile du véhicule. Dans un premier temps, après cinq jours et dix trajets effectués sans que le véhicule soit branché, le logiciel émettra une notification par jour via l’écran tactile. Si le véhicule n’est pas branché après 30 jours, la notification apparaît alors deux fois par jour au cours de l’utilisation du véhicule. Ce dispositif sera déployé dans d’autres pays début 2022.

 

A lire aussi : Citroën ë-Berlingo : l'utilitaire électrique polyvalent

 

Vient ensuite PHEV Connect, un service destiné aux gestionnaires de flottes. Ce système s’appuie sur le boitier télématique Citroën Connect Box pour transmettre des informations du véhicule. Des éléments tels que le pourcentage d’usage de la flotte en électrique et en hybride, la fréquence de recharge, la consommation en carburant et les gains potentiels générés par un meilleur comportement de conduite ou un meilleur taux de branchement aux bornes de recharge sont portés à la connaissance du gestionnaire.

 

Ce dernier dispose ainsi des données précises sur l’utilisation du parc, et donc sur le TCO réel des véhicules PHEV. Il peut également identifier les collaborateurs qui ne rechargent pas assez régulièrement leur voiture. PHEV Connect est déployé en Europe depuis le mois de mars 2021 et couvre déjà plus de 7 400 véhicules selon Citroën.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle