Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le pôle de compétitivité Cara de nouveau labellisé par l'Etat

Cara réunit aujourd'hui 210 industriels et a accompagné 270 projets.

Le pôle de compétitivité Cara de nouveau labellisé par l'Etat

Le cluster de la mobilité de la région Auvergne-Rhône-Alpes a été de nouveau labellisé pôle de compétitivité pour quatre ans suite à l'appel à candidatures lancé par le gouvernement.

 

Créé en 2005 et aujourd'hui baptisé Cara, le cluster de la mobilité de la région Auvergne-Rhône-Alpes réunit 210 industriels, opérateurs de transports, centres de recherche et de formation. En treize ans, le montant global des projets financés a atteint 586 millions d'euros, dont 214 de participation publique. 270 projets ont été accompagnés et labellisés, dont 159 ont été financés.

 

Désormais, Cara est membre associé et représentant de la PFA Filière Automobile et Mobilités. Le pôle copilote le domaine d'excellence ITS & Mobilité dans la région et décline l'ensemble des stratégies nationales d'innovation de la filière automobile et des grands plans nationaux (véhicule autonome et connecté, hydrogène, etc.), auxquels son écosystème contribue fortement.

 

Accompagner les changements, fédérer la filière

 

Suite à l'appel à candidatures lancé en juillet 2018 par le Gouvernement avec le soutien des conseils régionaux, 56 pôles de compétitivité ont été labellisés, dont 48 pour les quatre ans. Cara compte parmi ces lauréats. Labellisé Cluster de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Pôle de Compétitivité, Cara poursuit deux grands objectifs complémentaires.

 

Premièrement, accompagner les mutations de la mobilité urbaine, plus particulièrement celle des systèmes de transport de personnes et de marchandises. Deuxièmement, fédérer et animer la filière automobile et véhicule industriel en Auvergne-Rhône-Alpes, territoire de fournisseurs de technologies performantes pour le véhicule de demain.

 

Atteindre une plus grande autonomie financière

 

Cara est engagé sur l'ensemble du processus d'innovation, de la recherche fondamentale jusqu'à la mise sur le marché du produit ou service innovant. Il s'appuie sur le transport de personnes et de marchandises, la construction de véhicules et aborde la mobilité urbaine via une approche systémique. Pour accompagner au plus près les adhérents dans leur montage de projets, le nouveau business model mettra l'accent sur l'expérimentation, en conditions réelles, des projets d'innovation avec les territoires.

 

Cara projette également de renforcer l'appel à des spécialistes pour accélérer l'accompagnement vers les projets européens. Dans l'optique d'atteindre une plus grande autonomie financière telle que voulue par l'Etat Cara privilégiera les financements privés en proposant de nouveaux services et en participant à de nouveaux projets collaboratifs.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'incontournable mais problématique vente en ligne

La majorité du parcours client est déjà digitalisé mais l'ultime acte, l'achat, peine encore à être dématérialisé. Tous les constructeurs traditionnels mènent des expérimentations pour faire

L'arrêt des voitures thermiques coûtera plusieurs centaines de milliards d'euros

En 2040, le gouvernement a prévu la fin de la commercialisation des voitures thermiques. Mais le coût de cette décision est-il bien mesuré ? Un rapport parlementaire parle de plusieurs centaines de milliards

Renault nomme en France, en Europe et en Chine

La France, l'Europe mais aussi la Chine et la zone Pacifique sont au centre des nominations que Renault vient d'annoncer.

Carlos Tavares, PSA :

Le patron de PSA prévoit un impact sur l’ensemble de la filière automobile dès la mise en œuvre des normes d’émission de CO2 en 2021. Le groupe pilote d’ores et déjà ses niveaux de stocks

Les immatriculations 2018 de véhicules diesel ont encore baissé en Europe

Les dernières statistiques de l'Acea montrent un recul de 18,3 % des immatriculations de véhicules diesel dans l'Union européenne en 2018, au plus grand bénéfice de l'essence. La part des véhicules

Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page