Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
France Atelier externalise la gestion du matériel de garage

"Externaliser la gestion et l'administration de son atelier pour se concentrer sur son cœur de métier" : c'est la promesse de Mickaël Perrin, PDG et fondateur de France Atelier.

France Atelier externalise la gestion du matériel de garage

Equiper son atelier et le gérer en toute transparence avec facilité, c'est ce que propose France Atelier. Fondée par Mickaël Perrin, la société propose aux réparateurs d’externaliser le pilotage de leur atelier pour mieux maîtriser leur budget.

 

"Mal nécessaire", "investissements coûteux", "procédures trop contraignantes"… Ces discours, Mickaël Perrin ne les connaît que trop bien. Après vingt-cinq ans passés dans les concessions, en particulier au sein du groupe BYmyCAR, ce dernier lance aujourd’hui la place de marché France Atelier. Le concept ? Une solution "phygitale" et complète de gestion de l’équipement d’atelier.

 

Grâce à une plateforme réunissant "tous les plus grands fabricants du marché", France Atelier se propose de prendre en charge l’ensemble des activités liées aux matériels et consommables de garage, de leur achat jusqu’à leur revente, en passant par leur installation et leur maintenance. Equipements VL, PL, cars/bus et agricoles : la marketplace recense aujourd’hui plus de 32 000 références avec 32 partenaires. Cet e-shop est adossé à une équipe d’experts chargée d’accompagner les ateliers dans le choix et le pilotage de leurs matériels.

 

Une formule locative tout compris

 

Ces produits et services sont commercialisés dans le cadre d'une formule locative. France Atelier veut en effet inciter les garages à préserver leur trésorerie en transformant leurs immobilisations en charges. En limitant ainsi leur endettement, les garages peuvent consacrer leurs finances à des investissements plus stratégiques. De plus, la formule locative leur permet de bénéficier d’un renouvellement régulier de leurs équipements.

 

Pour inciter les ateliers à privilégier la location à l’acquisition, France Atelier a été jusqu’à développer une offre de lease back (reprise et paiement des actifs par FA). "Nous préparons aussi un service de location ponctuelle pour outillage spécifique", ajoute Mickaël Perrin.

 

Fort de ce concept innovant, France Atelier espère "bousculer" le marché de l’équipement et du consommable de garage, qui pèserait environ 1,5 milliard d'euros. D’ici à cinq ans, la jeune entreprise vise une part de marché de 20 % auprès d’une population d’environ 88 000 professionnels, tous profils confondus (concessionnaires, agents, MRA, etc.).

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault : Thierry Bolloré provisoirement aux manettes

Le conseil d'administration a logiquement choisi le numéro deux de Renault pour assurer provisoirement la direction exécutive du groupe. En attendant des informations du Japon, Carlos Ghosn demeure le PDG du constructeur

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page