Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Ruptures conventionnelles collectives chez PSA : les chiffres indicatifs des départs par site

Ruptures conventionnelles collectives chez PSA : les chiffres indicatifs des départs par site

Alors que, chez PSA, les 1 300 ruptures conventionnelles collectives ont été approuvées il y a quelques jours, on connaît aujourd’hui les prévisions, indicatives, du nombre de départs pour chaque site français.

 

Le 19 janvier dernier, cinq syndicats sur six approuvaient les 1 300 ruptures conventionnelles collectives prévues dans le Dispositif d’adéquation des emplois et des compétences (DAEC) 2018. Le site de Sochaux et son centre de recherche et de développement Belchamps auront à gérer le plus gros effectif de départs avec 180 collaborateurs concernés, auxquels s’ajoutent 125 congés senior en 2018 (voir tableau en fin d'article pour les congés senior). Suit le site de Mulhouse, avec une estimation de 177 départs et 100 congés senior.

 

Poissy serait également un des sites les plus concernés, aussi bien le site industriel avec 138 ruptures conventionnelles et 72 congés senior, mais aussi le pole tertiaire avec 149 ruptures et 130 congés senior. Velizy, avec 162 départs et 92 congés senior s’impose également comme l’un des sites parmi les plus concernés. Si la répartition par métier n’est pour le moment pas détaillée, la très grande majorité de ces départs en mobilité externe concernerait des fonctions supports en non pas relatives à la production.

 

 

Mulhouse embauche pour la deuxième année consécutive

 

Pour compenser ces 1 300 départs en mobilités externes, PSA s’est engagé à embaucher cette année 1 300 collaborateurs en CDI, dont 400 en production. Plus d’un quart de ces effectifs en production auraient déjà été décidés. Les premiers chiffres viennent de tomber : sur le site de Mulhouse, où 177 départs en mobilité externe sont estimés, 50 embauches sont prévues en parallèle en production cette année. Parmi eux, 30 opérateurs, 15 professionnels et 5 managers.

 

Si, pour les syndicats, cela reste insuffisant, pour Magali Leduc, responsable communication interne et externe chez PSA Mulhouse, "il s’agit d’une vraie bonne nouvelle : ces embauchent symbolisent la reprise de l’activité. Il s’agit de la deuxième année consécutive d’embauches". Pour rappel, en 2016, 26 opérateurs ont été embauchés dans cette usine en pleine transformation. Elle produit actuellement le DS7 Crossback, le Peugeot 2008 et, très bientôt, une berline.

 

Des embauches insuffisantes selon les syndicats

 

A Sochaux et au centre de recherches et développement qui lui est rattaché à Belchamp, le nombre de 180 départs en mobilité externes a été estimé. En parallèle, entre 82 et 92 embauches en production seraient programmées pour 2018, dont 10 et 20 spécifiquement pour Belchamp. Il s’agit tout de même pour le site d’une deuxième vague de recrutement massive, puisqu'en 2017, 140 salariés en CDI avaient été intégrés.

 

Pour les syndicats, ces résultats ne sont toutefois pas suffisants puisque le nombre d’embauches compense à peine la moitié des 180 départs en ruptures conventionnelles. "C'est peu, trop peu, on en demandait le double, on est déçus", a commenté pour l'AFP Eric Peultier, responsable du syndicat FO. Pour Christelle Toillon, délégué CFE-CGC, "ce premier pas semble insuffisant pour pallier la charge de travail exponentielle". Pour rappel, le site de Sochaux produit le Peugeot 3008, 308 la DS5 ainsi que l'Opel Grandland X.

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
La rentabilité moyenne du réseau Seat doublée en 2017

Après une année 2017 réussie sur le plan commercial pour Seat, les distributeurs peuvent avoir le sourire. Le plan produits dynamique de la marque leur a permis en 2017 de doubler leur rentabilité

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page