Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L'Opel Grandland X de passage à Paris

L'Opel Grandland X de passage à Paris

Avant son premier bain de foule à Francfort et une arrivée dans les showrooms français début octobre, le nouveau SUV compact d'Opel a fait une étape à Paris. Un premier contact avec ce cousin du 3008.

 

L'offensive Opel se poursuit. En effet, alors que l'année 2017 rimait avec sept nouveautés, voilà la sixième en approche. Avant son premier bain de foule en septembre prochain lors du salon de Francfort, le Grandland X a fait escale à Paris. L'occasion d'un premier contact avec ce cousin germain du Peugeot 3008.

 

Avec ses 4,48m, il se positionne clairement dans l'univers des SUV compacts faisant la part belle à l'espace à bord pour séduire les familles. Celles-ci apprécieront également son coffre de 514 litres. Côté design, plutôt réussi, le Grandland X est clairement identifiable en s'appuyant sur les derniers codes du langage stylistique de la marque que l'on a pu apercevoir sur l'Insignia et dans une certaine mesure sur le Crossland X. Il offre cinq places alors que les sept places restent dévolues au Zafira actuel dont nous ne connaissons toujours pas l'avenir. La prochaine génération sera-t-elle convertie en SUV sept places comme le 5008 ou la carrosserie monospace résistera-t-elle ? PSA et Opel n'ont sans doute pas encore dû aborder ce cas, mais il serait logique que le Grandland X ait une variante sept places.

 

Ceci étant, le Grandland X va être un formidable outil de conquête pour Opel qui n'est plus présent sur ce segment des SUV compacts depuis bien longtemps. Fabriqué à Sochaux et reprenant la base technique du 3008 (plateforme EMP2), il sera proposé, au lancement, en trois niveaux de finitions. La plus haute, baptisée "Elite", devrait représenter 30% des ventes, 40% pour l'intermédiaire nommée "Innovation", et enfin 30% pour les Edition et Edition Business qui font figures d'entrée de gamme. Edition Business, comme son nom l'indique, est destinée à la clientèle professionnelle qui devrait représenter pas moins de 15% des ventes.

 

Quid du volume envisagé par Opel France ? Le constructeur est resté muet, mais nous pouvons penser que le Grandland X a les moyens de tangenter les 15000 unités en année pleine dans l'Hexagone. Il deviendrait ainsi le troisième volume de la marque, derrière l'inoxydable Corsa et le Mokka X. En plus de son style, le Grandland X pourra compter sur un bon rapport prix/équipement même dès le premier niveau de finition Edition qui débute à 25600€. De plus, à équipements équivalents, l'Opel sera entre 3 et 5% moins cher que son cousin 3008 (cinq niveaux de finitions pour le Français), aujourd'hui la référence absolue du segment.

 

Sous le capot, l'Opel reprend logiquement des mécaniques PSA avec, au lancement, le bloc 1.2 essence 3 cylindres turbo de 130ch et le 4 cylindres 1.6 Diesel de 120ch. Les deux pouvant être associés à une boite automatique six rapports arrivant, elle aussi, de la banque d'organes du Français. A l'automne 2018, la gamme des mécaniques sera complétée aussi bien vers le bas que vers le haut avec, sans doute, l'arrivée des blocs 2.0 Diesel. Dans tous les cas, ces offres seront toujours en deux roues motrices. Le Grip Control est toutefois proposé en option, mais pour une éventuelle version quatre roues motrices, il faudra attendre la version hybride rechargeable qui est d'ores et déjà annoncée chez Peugeot pour 2019.

 

La gamme Grandland X au lancement

 

Edition

Innovation

Elite

1.2 Ecotec turbo 130

25 600

28 200

31 700

1.2 Ecotec turbo 130 BVA

 

29 700

33 200

1.6 Ecotec Diesel 120

27 700

30 300

33 800

1.6 Ecotec Diesel 120 BVA

 

31 800

35 300

 

Ventes des principaux concurrents au 1er semestre 2017

Modèles

Cumul 2017

Evo %

Peugeot 3008

37 250

+110,6

Renault Kadjar

17 453

-21,8

VW Tiguan

14 979

+103,5

Nissan Qashqai

13 923

+4,2

Citroën C4 Cactus

10 541

-16,7

Toyota C-HR

9 635

+

Hyundai Tucson

5 379

-29,8

Seat Ateca

3 767

+

Mazda CX-5

1 510

+14,7

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'heure de la pause estivale

Chers lecteurs, l'heure de la pause estivale a sonné. L'occasion de recharger les batteries après une année exigeante tant l'actualité a été riche.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page