Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Infiniti Q30 : presque tout pour réussir

Infiniti Q30 : presque tout pour réussir

En arrivant sur le segment des compactes avec une Q30 réussie, Infiniti se montre naturellement plus ambitieux. Ceci étant, cette berline "crossoverisée" plus européenne que jamais devra composer avec un réseau encore loin de sa taille idoine.

2015 a été une très bonne année pour Infiniti dans le monde. Avec 215250 véhicules livrés (+16%), la marque Premium de Nissan établit un nouveau record en dépassant pour la première fois la barre des 200000 ventes. Europe, Amérique, Asie, toutes les régions du globe ont contribué à cette performance. Même la France, où la progression a été de 70% avec 1139 immatriculations. "Nous avons doublé nos ventes depuis l’arrivée de la Q50, explique la marque, et avec la Q30 nous souhaitons plus que les doubler."

Une telle ambition peut paraître démesurée, mais il faut reconnaître que la Q30 et la QX30, qui arrivera courant 2016, sont des produits taillés pour l’Europe. Infiniti se plaît d'ailleurs à rappeler que la Q30  a été conçue et développée par et pour des Européens. De plus, elle sortira des chaînes de l’usine Nissan de Sunderland, en Angleterre, où le constructeur a investi 250 millions de livres pour offrir une capacité annuelle de production de 60000 unités. Ce site alimentera également les Etats-Unis, en attendant que la production débute dans la nouvelle usine mexicaine de l’Alliance et Daimler, et la Chine. Infiniti pourrait donc établir, dès 2016, un nouveau record, d’autant que cette Q30 n’a pas à trembler face à la concurrence.

Une large contribution de Mercedes

Basée sur la plate-forme du Mercedes GLA, la Nipponne a réussi à faire une belle synthèse, bien plus confortable, de ses gènes germaniques et sa personnalité détonante sur le segment des compactes Premium très conservateur. Si le style est fort, voire clivant, la Q30 reste fidèle aux canons nécessaires à la réussite sur ce marché. Elle a repris davantage que la simple plate-forme Mercedes. Quelques éléments dans l’habitacle, comme les réglages électriques des sièges ou l’arborescence de l’ordinateur de bord, sont identiques à la compacte étoilée. Moteurs et boîtes (manuelle et double embrayage) viennent aussi d’outre-Rhin. Les 1.6t (122 et 156ch) et 2.0t (211ch) composent la gamme essence, mais il y fort à parier que les deux blocs Diesel dominent le mix dans l’Hexagone. On retrouve ici le 2.2d d’origine Mercedes en version 170ch, également présent sous le capot de la Q50. Mais le bloc le plus vendu devrait être le 1.5d d'origine Renault dans sa définition Mercedes de 109ch. Un modèle que les professionnels vont apprécier avec des émissions limitées à 103g/km. Si les clients particuliers seront naturellement une cible essentielle, rappelons que, jusqu’ici, 80% des ventes de la Q50 ont été réalisées auprès des professionnels.

"Un espace de vente dédié sera créé pour Infiniti"

Mais aussi réussi soit-il, un produit ne se vendra toutefois pas s’il ne peut compter sur un réseau de distribution suffisamment étendu.  Certes, Infiniti n’a pas vocation à disposer de 200 points de vente comme un généraliste, mais avec quinze concessions aujourd’hui en France, ça s’annonce assez compliqué. Certes, quatre ouvertures sont annoncées pour 2016 et, à moyen terme, le réseau devrait compter vingt-cinq points de vente.

A l’échelle européenne, bien que la marque veuille doubler les points de vente, la problématique est pour l’heure la même avec seulement 72 concessions à ce jour. Difficile de comprendre la stratégie d’Infiniti qui, depuis des années, ne souhaite pas profiter de ses alliés Renault et Nissan, comme DS peut le faire aujourd’hui avec Citroën ou comme Audi l’a fait dans un passé pas si lointain avec Volkswagen. Cela étant, l’arrivée de la Q30 semble faire bouger les lignes. En effet, François Bancon, vice-président d’Infiniti, a déclaré à nos confrères du Point : "Nous allons le faire, en ouvrant essentiellement les nouveaux points de vente avec nos partenaires naturels de Nissan et Renault. Un espace de vente dédié sera créé pour Infiniti, tout le back-office étant traité par les ateliers et équipements existants."

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Rupert Stadler placé en détention provisoire et remplacé à la tête d'Audi

Le patron d'Audi vient d'être placé en détention provisoire par la justice allemande dans le cadre d'une enquête pour fraude et complicité d'émission de faux certificats. Le groupe VW a annoncé

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page