S'abonner
Services

WashTec en phase avec le contexte

Publié le 10 mars 2021

Par Marc David
3 min de lecture
Tributaire des investissements relatifs aux différents secteurs d’exploitation, le leader du lavage a logiquement marqué le pas en 2020. La société se projette difficilement sur l’exercice en cours, même si les deux premiers mois de l’année montrent des signes d'éclaircie.
Pour WashTec France, la SmartCare représente le point d’orgue 2021 en termes de nouveauté machine.

 

Depuis plusieurs années, WashTec France enregistrait une croissance significative de ses résultats. De quoi porter son chiffre d’affaires 2019 à 63,106 millions d’euros, signant à la clé un nouveau record absolu. Las, comme on pouvait s’y attendre, la pandémie a marqué un coup d’arrêt à cette progression puisque l’exercice 2020 s’est conclu sur un retrait (correct) de quelques 20 %, à 51,79 millions d’euros (y compris Auwa, bien sûr). « Des résultats qui, en grande partie, sont dus au fait que nous n’avons pas pu installer de machines durant environ deux mois, rappelle Fabrice Collet, directeur Commercial & Marketing de WashTec France SAS. Dans le secteur du lavage, tout le monde sait bien que l’inactivité à ce niveau ne se rattrape jamais, d’autant qu’on ne peut démultiplier les équipes terrain ».

 

Certes, pour ce qui est du deuxième confinement, l’impact de la pandémie sur ce secteur d’activité s’est révélé moindre. En outre, la maintenance et le département chimie propre à Auwa ont été nettement moins impactés, et c’est tant mieux. Cela dit, pour ce qui concerne les résultats de la filiale nationale de WashTec, l’aspect investissements a joué un certain rôle. Dans ce registre, du côté des clients investisseurs, les pétroliers demeurent sans conteste les plus grandes victimes de la crise sanitaire avec une baisse significative en termes de distribution de carburants. D’où un effet en cascade, concrétisé par le gel des investissements y compris côté lavage.

 

« Si nous avons également constaté une certaine frilosité du côté des indépendants, à contrario, le secteur de la grande distribution est resté stable voire en légère progression », fait remarquer Fabrice Collet. Toujours au chapitre investissements, il faut noter que le niveau d’installations PL (une trentaine d’unités) est resté similaire à celui de l’année 2019. Un bon point, s’il en est.

 

Les perspectives 2021 ? Fabrice Collet fait preuve d’une certaine réserve. « Sur les deux premiers mois de l’année, nous avons une activité soutenue en termes d’entrées de commandes, en particulier au niveau du renouvellement machines, et l’activité lavage se maintient bien en dépit du couvre-feu avec une météo très favorable, souligne-t-il. Reste que, le toujours possible re-confinement demeure une véritable épée de Damoclès. Si c’était le cas, le risque serait que certains investisseurs décalent leur démarche dans le temps en attendant que la situation revienne à la normale ». Certes. Au-delà de cet aspect non souhaitable, WashTec France se concentre désormais sur le lancement de la SmartCare, l’installation de la première machine devant normalement s’effectuer courant avril.  

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle