S'abonner

L'Avere prolonge son "Coup de boost"

Publié le 19 octobre 2021

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
L'Avere va prolonger jusqu'au 31 mars 2022 son mécanisme de financement de stations de recharge rapide pour les véhicules électriques. Une annonce, confirmée lors du salon Electric Road à Bordeaux (33), que le secteur accueille avec soulagement.
Le plan Coup de boost profite aux infrastructures de recharge dans les lieux publics.
Le plan Coup de boost profite aux infrastructures de recharge dans les lieux publics.

Le coup de sifflet final ne sera pas sifflé le 31 octobre 2021 comme prévu. L'opération "Coup de boost" de l'Avere va jouer les prolongations jusqu'au 31 mars 2022. L'annonce a été confirmée par Clément Molizon, délégué général adjoint de l'association professionnelle, lors d'une conférence organisée le 19 octobre 2021, durant le salon Electric Road, et qui avait pour thématique le futur du marché de la charge et des infrastructures.

 

Pour mémoire, Coup de boost est un mécanisme de financement en ligne avec le programme advenir et destiné à supporter les projets concernant des installations de haute puissance afin de développer la charge rapide et ultrarapide en France. Quelques jours après que le président de la République a dévoilé sa stratégie pour soutenir la filière de l'électromobilité, cette mesure de prolongation a été accueillie avec une grande satisfaction par les industriels du secteur qui voyaient la montre tourner en craignant de ne pouvoir profiter de l'opportunité créée par l'Avere.

 

"Nous avions l'envie de prolonger car l'appétence est réelle, confirme le délégué général adjoint. Coup de boost a permis de sortir du principe de proposer une subvention plafonnée, calculée sur un pourcentage du montant des travaux. Il s'est montré plus juste et plus efficace pour ceux qui portent des projets couteux de haute puissance dans des lieux publics". Mais ce n'est pas la seule raison de cette décision. En effet, la crise des composants provoque des retards, parfois d'un mois, dans la livraison des équipements. L'Avere offre donc une respiration à des industriels victimes d'éléments indépendants de leur volonté.

 

Lire aussi : NewMotion passe la barre des 250 000 points de recharge

 

En 2016, l'Avere disposait d'un budget de 20 millions d'euros pour encourager le déploiement des infrastructures de recharge. En 2020, la nouvelle enveloppe s'élevait à 100 millions. "Nous nous penchons sur la prochaine échéance", confie Clément Molizon sans donner plus de précision sur l'ordre de grandeur. Le délégué général adjoint a cependant admis que l'objectif gouvernemental des 100 000 bornes ne sera pas atteint en 2021. "La France franchira ce palier en 2022 à en croire la liste de dossiers en cours de traitement", a-t-il assuré durant la conférence.

Laisser un commentaire

cross-circle