S'abonner

DBT ouvre la première station de recharge rapide du réseau R3

Publié le 7 décembre 2021

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Le fabricant nordiste de bornes de recharge démarre officiellement une activité d'opérateur portée par sa nouvelle filiale baptisée R3. Il a inauguré la première station de recharge rapide d'un réseau appelé à compter 50 emplacements d'ici l'été 2022.
La première station du réseau R3 a ouvert dans un centre Norauto près de Lille (59).
La première station du réseau R3 a ouvert dans un centre Norauto près de Lille (59).

Le 6 décembre 2021 a marqué le début d'une nouvelle activité pour le groupe DBT, fabricant nordiste de borne de recharge pour les véhicules électriques. L'entreprise présidée par Alexandre Borgoltz, a inauguré la toute première station de R3. Une filiale fondée en 2021 grâce à une augmentation de capital dans l'optique de développer un réseau national de stations de recharge rapide. Elle se situe sur le parking du centre Norauto de Faches-Thumesnil (59).

 

Cette station se veut un modèle du réseau à construire par R3. Sur le site, le groupe DBT fourni trois bornes délivrant chacune 150 kW. Deux d'entre elles sont équipées de connecteurs CCS 150 kW, tandis que la troisième offre la possibilité de se brancher en CCS 150 kW, en CHAdeMO 80 kW ou en AC 22 kW. "Nous pouvons ainsi accompagner les clients de tous types de véhicules en circulation à ce jour", explique Alexandre Borgoltz.

 

D'ici à l'été 2022, le maillage de la société R3 comptera 50 sites de la sorte. Les projets ont été validés et les travaux débutent pour certains d'entre eux. Une expansion relativement rapide que la filiale de DBT doit à un accord avec une enseigne de magasins dont le nom n'a pas encore été révélé, mais qui se devait de franchir le pas pour mettre ses parkings en conformité avec la loi d'orientation mobilité (LOM). A horizon 2030, le groupe DBT entend exploiter un réseau de 2 000 stations de recharge rapide à travers le pays.

 

A lire aussi : DBT entend développer les services autour des bornes de recharge

 

Pour ce faire, R3 privilégie les parkings de commerces proches de routes à trafic dense et avec une volumétrie conséquente de passage en caisse. La filiale s'autorise à décliner cette proposition d'emplacement dès lors que les coûts de raccordement déséquilibrent le budget. Comme dans la première implantation, le volume minimum de 10 à 15 passages par jour doit suffire à amortir l'investissement de départ. "Il importe également d'avoir une zone récréative à proximité car la charge à haute puissance implique tout de même un délai d'attente qu'il faut occuper", insiste Alexandre Borgoltz.

 

Recrutement actif de compétences

 

D'un point de vue tarifaire, une grille s'applique pour ce service de recharge rapide. L'opérateur facture le nombre de kilowatts délivrés. Aucune application ou formule d'abonnement n'entre en jeu. R3 souhaite encourager le plus grand monde à s'arrêter. Le choix a donc été fait de disposer d'un terminal de paiement, d'apposer des QR Codes et d'autoriser l'utilisation de tous les pass, dont celui de Freshmile le partenaire désigné pour consommer l'électricité à la borne. Soulignons à ce titre, que jamais auparavant le groupe DBT n'avait assurer le rôle de société d'encaissement. C'est en cela que l'arrivée de R3 fait encore évoluer le panoplie de compétences de l'entreprise nordiste.

 

A lire aussi : Rallonge de 200 millions d’euros pour le programme Advenir

 

En qualité de filiale, R3 débute son aventure dans les locaux lillois du groupe. Dès l'an prochain, les équipes déménageront néanmoins dans des bureaux en propres pour absorber les recrutements en cours. En l'occurrence, Alexandre Borgoltz se dit à la recherche d'un profil de collaborateur capable de dénicher des partenariats afin de développer le foncier, en plus de personnels assurant le suivi des projets et d'une compétence en communication pour accroître la visibilité.

Laisser un commentaire

cross-circle