S'abonner

Bornes de recharge : la fracture européenne

Publié le 22 juin 2022

Par Damien Chalon
2 min de lecture
La répartition des bornes de recharge en Europe est déséquilibrée, selon l’ACEA. Les Pays-Bas et l’Allemagne concentrent 50 % des infrastructures, alors que les deux pays représentent moins de 10 % de la superficie de l’Union européenne.
L'ACEA s'inquiète du faible nombre de bornes de recharge publiques dans la plupart des pays européens.
L'ACEA s'inquiète du faible nombre de bornes de recharge publiques dans la plupart des pays européens.

Un déséquilibre énorme au niveau de la répartition des bornes de recharge en Europe. Voici ce que pointe du doigt l’ACEA, l'association des constructeurs européens d'automobiles, dans une nouvelle communication.

 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les Pays-Bas, qui comptent 90 000 points de charge publics, et l’Allemagne, forte de 60 000 infrastructures, concentrent plus de la moitié des installations dans l’Union européenne. Alors que les deux pays ne représentent de 10 % de la superficie continentale.

 

A lire aussi : Stellantis annonce son retrait de l’ACEA

 

Cela signifie donc que l’autre moitié des bornes est répartie dans 25 pays couvrant 90 % de la surface de l’UE. Avec 37 128 points de charge, la France se classe en 3e position du classement. A l’inverse, le pays le moins équipé est Chypre avec 57 bornes, derrière Malte (98), la Lituanie (207), l’Estonie (385) et la Lettonie (420).

 

L’ACEA souligne en outre que les Pays-Bas comptent à eux seuls autant de chargeurs que 23 Etats membres réunis. Un fossé qui interpelle à l’heure où le Parlement européen vient de valider la fin de la vente des voitures thermiques et hybrides en 2035.

 

A lire aussi : Sigrid de Vries à la tête de l'ACEA

 

"Alors que certains pays sont en avance en matière de déploiement d'infrastructures, la majorité est à la traîne, réagit le directeur général de l'ACEA, Eric-Mark Huitema. Les fortes disparités démontrent la nécessité d'objectifs AFIR (nouveau projet de règlement sur les carburants alternatifs, NDLR) solides qui soient harmonisés dans tous les États membres de l'UE."

 

A ce jour, l’Union européenne compte 307 000 bornes de recharge publiques, un total en hausse de 180 % au cours des cinq dernières années. L’ACEA rappelle toutefois qu’une étude établissait récemment que ce nombre devra être porté à 6,8 millions d’ici 2030 si l’UE compte atteindre son objectif de réduction des émissions de CO2.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle