S'abonner

Transfert Leasing cherche des fonds

Publié le 6 septembre 2018

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
La plateforme de traitement de cession de contrat de location longue durée nourrit des ambitions de croissance qui vont nécessairement passer par l'entrée d'un tiers à son capital.
Eric Roseau, DG et co-fondateur de Transfert Leasing.
Eric Roseau, DG et co-fondateur de Transfert Leasing.

 

Il faut accélérer. Conscients que leur avance sur le marché pourrait fondre, les dirigeants de Transfert Leasing se déclare à la recherche de fonds extérieurs qui viendraient soutenir le plan de croissance. "Nous faisons appel à des fonds de capital-risque ou des partenariats capitalistiques", a révélé ce 6 septembre 2018 au Journal de l'Automobile Eric Roseau, le directeur général et co-fondateur. L'entreprise montpelliéraine vise une somme située entre 500 000 et 1 million d'euros.

 

Transfert Leasing cible avant tout des acteurs du métier automobile, notamment dans le secteur du financement. L'idée est de pouvoir construire une offre adossée à un major, en faisant valoir une notoriété croissante, un travail de longue date sur la visibilité en ligne et "une liste d'idées à développer". Surtout, Transfert Leasing affiche un bilan désormais à l'équilibre, après huit ans d'activité.

 

Pour mémoire, la société d'Eric Roseau fonctionne telle une plateforme sur laquelle les détenteurs d'un contrat de location longue durée (LOA ou LLD) peuvent céder légalement leur bail à d'autres automobilistes. Agréé Orias, Transfert Leasing se charge de l'analyse des dossiers des repreneurs, avant de les soumettre aux établissements financiers référents pour validation de transaction. Une prestation facturée à plusieurs étapes, dont le dépôt et la diffusion de l'annonce (24 euros/mois) et les frais de succès (300 euros TTC en moyenne). Chaque mois, les équipes étudient environ 50 dossiers et en rejette 40 %.

 

LOA VO à suivre

 

Actuellement, il y a en permanence plus de 200 annonces visibles sur le site Internet. L'objectif est de grimper dans une fourchette de 1 000 à 1 500 euros. La collaboration non formalisée avec BMW influence la composition de la liste. "Il y a de plus en plus d'Audi en général et de Renault au fil des dernières semaines", note le directeur général, sans pouvoir préciser la répartition entre les marques. Son cheval de bataille sera désormais d'aller convaincre des concessionnaires de travailler de manière plus étroite, pour automatiser la publication des annonces de cessions de contrat de location. "Chose à laquelle ils ne sont pas encore prêts, car beaucoup ignorent que la procédure constitue un cas de figure autorisé", déplore le responsable.

 

D'autres projets s'inscrivent sur les tablettes. Deux d'entre eux restent classés confidentiels. Eric Roseau renvoie à plus tard leur introduction au marché. Le troisième doit prendre forme entre "la fin de l'année 2018 et le 1er trimestre 2019". Il s'agit de créer une offre de LOA pour les VO. Du succès de ce projet-ci dépendent les deux autres. La raison en est simple, ils vont étendre les activités de Transfert Leasing au-delà de ses frontières actuelles.

Laisser un commentaire

cross-circle