S'abonner

Quand la congestion automobile donne des sueurs froides à Paris

Publié le 11 janvier 2024

Par Damien Chalon
4 min de lecture
Zoom de l’Arval Mobility Observatory – À quelques mois des Jeux Olympiques, le sujet de la mobilité pose question à Paris. L'arrêt du service d'autopartage Zity par Mobilize constitue un mauvais signal, tout comme les dernières statistiques de circulation du Tom-Tom Traffic Index.
arval mobility observatory
Paris cumule plusieurs records en matière de circulation. La capitale est ainsi la ville dans laquelle la vitesse moyenne sur l’année 2023 a été la plus lente (23 km/h). ©AdobeStock-vichie81
Les nouvelles mobilités ont parfois du mal à s’imposer durablement dans le paysage des grands centres urbains. On a ainsi appris en début de semaine que Mobilize (groupe Renault) va mettre un terme à l’aventure de l’autopartage Zity dans la capitale.   Le constructeur avait déjà quelque peu réduit la voilure dans certains arrondissements il y a quelques mois. Là, c’est le clap de fin général à Paris, mais aussi dans les rues de Boulogne-Billancourt, d'Issy-les-Mo[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle