S'abonner

Renault Symbioz : le thermique n'est pas mort

Publié le 2 mai 2024

Par Robin Schmidt
5 min de lecture
Positionné entre le Captur et l’Austral, le Renault Symbioz vient s’ajouter à la large gamme du segment C de la marque au losange. Disponible dans les concessions en septembre 2024, le nouveau SUV sera d’abord proposé avec un unique moteur hybride de 145 ch. Des motorisations essence viendront ensuite compléter la gamme.
renault symbioz face avant
Avec une longueur de 4,41 m, le Symbioz vient combler le vide dans la gamme thermique de Renault, entre le Captur (4,23 m) et l’Austral (4,51 m). ©DPPI

Alors que le marché automobile est submergé par l’arrivée de l’électrique, Renault est là pour nous rappeler, qu’en 2024, de nouveaux modèles thermiques peuvent encore voir le jour. Le constructeur français présente en effet une nouveauté inconnue au bataillon : le Symbioz.

 

A lire aussi : Renault annonce le Symbioz

 

Après l’Arkana, la Megane E-Tech, l’Austral et le Scenic E-Tech, le Symbioz vient donc compléter la gamme compacte de Renault et clôturer le chapitre "reconquête du segment C" de la Renaulution. La marque au losange comble ainsi définitivement son retard sur ce segment qui, pour rappel, ne représente pas moins de 39 % du marché en Europe.

 

Avec ce nouveau SUV, Renault cible deux types de clientèle, à savoir les familles dans un premier temps, mais aussi les flottes d’entreprises. Le Symbioz sera d’abord lancé avec un unique moteur hybride de 145 ch, avant que des motorisations essence viennent s’ajouter au catalogue.

 

Un Captur allongé

 

Dessiné sur la version allongée de la plateforme CMF-B de la Clio, du Captur mais aussi de l’Arkana, le Renault Symbioz présente des proportions généreuses, tout en restant sous la barre des 1 500 kg. Avec une longueur de 4,41 m, il vient donc combler le vide dans la gamme thermique entre le Captur (4,23 m) et l’Austral (4,51 m).

 

Le nouveau modèle de Renault reprend par la même occasion la face avant de son petit frère. Il embarque ainsi le même capot haut et horizontal du Captur restylé, avec sur la calandre des petites arêtes marquées, qui prennent la lumière et donnent de fait plus de caractère à la voiture.

 

renault symbioz face arriere

À l'arrière, le Renault Symbioz présente des optiques inédites, composées de formes géométriques éclairées que les designers de la marque nomment "ice cube". ©DPPI

 

Le design du Symbioz est complété par de grandes lignes latérales très marquées, ainsi que par des jantes de 18 pouces, pouvant même aller jusqu’à 19 pouces sur les versions Esprit Alpine et Iconic.

 

Au niveau de l’arrière, on note également l’intégration d’une nouvelle typographie reprenant le nom de la voiture. À l’intérieur des feux, des formes géométriques éclairées, appelées "ice cube", viennent donner l’illusion de cubes de glace flottant dans un liquide.

 

Un habitacle spacieux

 

À l’instar de la face avant, l’habitacle du Renault Symbioz partage aussi la structure de sa planche de bord avec le nouveau Captur. Celle-ci embarque un écran central tactile vertical de 10,4 pouces de série, tandis qu’un deuxième écran de 10,3 pouces, situé derrière le volant, rassemble les informations de conduite.

 

Le nouveau Symbioz sera également équipé du système multimédia OpenR Link avec Google intégré, mais seulement à partir de la finition Techno. Disponible depuis le lancement de la Megane E-Tech, OpenR Link est compatible avec Android Auto et Apple CarPlay, avec ou sans fil.

 

renault symbioz interieur

Le nouveau Renault Symbioz offre un habitacle spacieux, avec de nombreux rangements. ©DPPI

 

Mais l’habitacle du Renault Symbioz se fait surtout remarquer pour son espace à bord et pour ses nombreux rangements. Inauguré sur le Rafale et le Scenic E-Tech, le toit en verre opacifiant "Solarbay" sera disponible en option sur le Symbioz et permettra à ses passagers de choisir entre quatre positions, allant d’opaque à complètement transparent. En plus d’offrir davantage de luminosité, cette technologie développée avec Saint Gobain et dépourvue de rideau mécanique ou électrique, permet également de gagner 30 mm de garde au toit.

 

Enfin, contrairement à son petit frère, le Captur, le nouveau Renault Symbioz embarque une banquette arrière coulissante sur 16 cm, qui permet d’offrir aux passagers un rayon aux genoux de 221 mm. Selon la configuration, le volume de coffre peut donc aller de 492 à 624 l, voire jusqu’à 1 582 l lorsque l’on rabat totalement les sièges arrière. Le coffre du Symbioz a par ailleurs l’avantage d’avoir une forme très carrée et donne ainsi plus de volume exploitable.

 

Une seule motorisation hybride

 

Le nouveau Symbioz est équipé d’un total de 29 aides à la conduite de dernière génération, parmi lesquelles figurent notamment le système de délégation de conduite de niveau 2 et l’adaptation intelligente de la vitesse.

 

Au moment de son lancement, le SUV de Renault sera proposé avec un unique moteur E-Tech hybride de 145 ch, avant que des nouvelles motorisations essence lui emboîtent le pas. Pour son Symbioz, le constructeur avance ainsi une consommation en cycle WLTP de 4,6 l/100 km, ainsi qu’une autonomie pouvant aller jusqu’à 1 000 km.

 

A lire aussi : Fabrice Cambolive, Renault : "Notre objectif est le prix le plus juste, pas le plus bas"

 

Si les tarifs du Symbioz n’ont pas encore été communiqués par le constructeur, on sait en revanche qu’il sera disponible avec quatre niveaux de finition : Evolution, Techno, Iconic et Esprit Alpine. Les commandes ouvriront au mois de mai 2024, tandis que les premières livraisons sont prévues pour septembre.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle