S'abonner

La grande offensive à venir de SAIC en France

Publié le 11 juin 2024

Par Damien Chalon
4 min de lecture
Le groupe automobile chinois SAIC prévoit d’accélérer le développement de MG Motor en France, grâce à une gamme en passe d'être profondément renouvelée et passablement étoffée. Il préparerait également la diffusion d’une nouvelle marque, IM, à compter de 2025.
MG3 Hybride
MG Motor, marque du groupe SAIC, lance actuellement la MG3 Hybrid+, qui doit représenter 15 000 ventes en année pleine. ©MG Motor

Le groupe SAIC voit grand sur le marché automobile français. Avec MG Motor, il est déjà l’acteur chinois le plus en vue dans l’Hexagone. Ses 34 441 immatriculations réalisées en 2023, dont plus de 20 000 unités de sa berline électrique MG4, en attestent.

 

L’année 2024 sera plus compliquée, avec un objectif de 30 000 mises à la route. Un creux lié à la fin de vie de certains produits et surtout à l’arrêt de l’attribution du bonus pour les véhicules électriques produits hors d’Europe.

 

Lancement de la MG3 Hybrid+

 

Un épiphénomène dans le plan de croissance du groupe. Pour les modèles électriques, SAIC a trouvé la parade en s’apprêtant à ouvrir une usine en Europe. Son implantation sera communiquée au second semestre 2024. Elle devrait être opérationnelle très rapidement.

 

Au niveau national, le réseau de distribution va continuer à grandir. Il se compose actuellement de 186 points de vente et passera à 200 d’ici la fin de l’année. Un développement qui se traduira également par l’ouverture très prochaine d’un centre de pièces détachées.

 

A lire aussi : SAIC Motor France revoit son organisation pour accompagner la croissance de MG

 

Surtout, SAIC compte franchir un palier grâce à un plan produit ambitieux. Depuis le 21 mai 2024, il peut s’appuyer sur la MG3 Hybrid+, concurrente annoncée des Renault Clio E-Tech et Toyota Yaris. Ce modèle représentera 7 000 et 8 000 mises à la route dès cette année, puis environ 15 000 unités en année pleine.

 

Avec ce produit, MG Motor entend profiter de l’engouement pour les berlines hybrides du segment B, le tout à des tarifs plus agressifs que ses rivaux. Ceux de la MG3 débutent à 19 990 euros pour atteindre 23 490 euros. Une version essence arrivera fin 2024 et permettra de rivaliser avec les propositions d’entrée de gamme de la catégorie B, comme la nouvelle Citroën C3 affichée à partir de 14 990 euros.

 

Nouveaux ZS et EHS fin 2024

 

L’arrivée de la MG3 marque donc le début d’une vaste offensive produit dès cette année. Au cours du second semestre, MG Motor lancera la nouvelle génération du SUV ZS, lequel bénéficiera de la même motorisation hybride de 195 ch que la citadine. Il va également s'agrandir, pour passer de 4,32 à 4,39 m de long.

 

Une mise à jour de la MG4 sera proposée en parallèle, pour répondre aux exigences de la norme GSR2. Ensuite, en toute fin d’année, la marque chinoise fera coup double avec le nouveau SUV EHS, fort d’une motorisation hybride à plus de 100 km d’autonomie en électrique, et le coupé électrique Cyberster.

 

A lire aussi : MG recrute Jozef Kaban, le designer de la Bugatti Veyron

 

Autant de lancements qui devraient permettre à MG Motor, et donc à sa maison mère SAIC, d’attaquer une nouvelle ère de forte croissance en France. Surtout que l’offensive produit ne sera sans doute pas terminée.

 

La logique voudrait que MG Motor procède au renouvellement et à l’élargissement de sa gamme électrique. Au moins quatre nouveaux modèles seraient dans les tuyaux. Il se murmure avec insistance qu’une citadine électrique du segment A verra le jour en 2026, à moins de 20 000 euros.

 

IM en France dès 2025 ?

 

Au niveau du groupe SAIC, l’arrivée d’une nouvelle marque est également à l’étude. Il pourrait s’agir d’IM, dont la grande berline L6 et le SUV LS6 ont été exposés lors du dernier salon de Genève. Deux modèles équipés de batteries semi-solides offrant une forte autonomie (800 km pour la L6) et une vitesse de recharge ultrarapide.

 

Une commercialisation dès 2025 serait envisagée en France, via le réseau de distribution MG Motor. À cette occasion, ce dernier pourrait être amené à mettre à jour ses points de vente avec de nouveaux standards.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle