Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
[CES 2019]

Patrick Koller, CEO de Faurecia, au CES 2019.

[CES 2019] "Le consommateur chinois va dicter les règles", selon Patrick Koller (Faurecia)

Durant son discours au CES 2019, le président de Faurecia, Patrick Koller, a exposé quelques convictions. Il est convaincu, entre autres, que le consommateur chinois a les moyens d'influencer les choix industriels planétaires.

 

Et si les attentes des Chinois impactaient les produits proposés en Europe ? Alors qu'il tenait son discours d'inauguration du stand Faurecia, au CES 2019 de Las Vegas, Patrick Koller, le président de l'équipementier a tenu à partager son avis sur l'évolution de l'industrie automobile. Et parmi ceux-ci, on retiendra la perspective que, selon lui, "les attentes des consommateurs chinois, conjuguées au poids de ce marché dans les activités des équipementiers et des constructeurs, vont dicter les règles au reste du monde". En clair, les grandes tendances qui pourraient apparaître sur nos marchés occidentaux trouveront probablement leurs inspirations dans l'Empire du milieu.

 

Le président de Faurecia a également défendu l'idée que de grandes compagnies de VTC, telles que Uber, exprimeront dans quelques temps le besoin de disposer de plusieurs types d'aménagements intérieurs de leurs véhicules en service, dans l'optique de créer des effets de gamme et de répondre au mieux aux différents clients. Une vision qui n'est pas sans rappeler les desiderata de Didi Chuxing, en Chine qui, avec sa plateforme en cours de conception, pourrait imposer ce type d'évolution aux constructeurs.

 

Les futurs habitacles, forts d'intelligence artificielle, verront leur richesse fonctionnelle progresser de plus de 50 %, dans les années à venir, s'est aussi projeté le numéro 1 du groupe qui a repris Parrot Automotive en 2018. "Mais le développement des applications consomme énormément de ressources humaines, a-t-il souligné. Le nombre d'ingénieurs par projet est tel que cela impacte notre rythme de croissance. Il n'envisage donc pas un avenir sans miser sur le concept d'architecture dans le Cloud. Une forme d'organisation qui permettra une mutualisation, en particulier pour la gestion des fonctionnalités et de la cyber-sécurité.

 

Interrogé sur les objectifs fixés par la commission européenne en matière d'émission de gaz à effet de serre, Patrick Koller a rappelé sa confiance dans l'hydrogène. "Nous ne parviendront pas, a-t-il affirmé, à remplir les objectifs sans employer l'hydrogène sur les poids lourds. Les batteries ne sauront pas obtenir les résultats souhaités. Il faut développer les filières de recharge d'hydrogène", a-t-il exhorté les pouvoirs publics à accélérer la démarche.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Didier Berrezai reprend le groupe Fournis

Déjà titulaire du panneau Ford à Cherbourg (50), Didier Berrezai frappe un grand coup dans le réseau de l'Ovale Bleu en reprenant les affaires de Claude Fournis, historique distributeur de la marque

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page