Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Questions à Sébastien Henry

Questions à Sébastien Henry

Questions à Sébastien Henry, directeur région EMEA Lamborghini.

JOURNAL DE L’AUTOMOBILE. En votre qualité de directeur EMEA, quelle analyse faites-vous de la région que vous dirigez ?
SEBASTIEN HENRY.
Nous évoluons sur une région aux profils variés. L’Europe est pour ainsi dire mature, même quand on commercialise des Lamborghini. Derrière l’Allemagne, l’Angleterre et la Suisse, qui sont nos principaux débouchés, la Russie croît de manière très rapide. En ce qui concerne le Moyen-Orient, nous avons une réputation assez forte depuis la Countach. En 2012, alors que nos ventes mondiales augmentaient de 30 %, à 2 083 unités, la région a connu une croissance de 80 %, à 149 exemplaires, portée par l’Aventador et par la Gallardo qui progresse encore de 35 %.

JA. Comment vous organisez-vous dans la zone ?
SH.
Nous avons peu recours aux services d’importateurs et privilégions la distribution en direct. Au Moyen-Orient, Lamborghini a trois personnes en poste pour assurer la gestion commerciale et l’après-vente auprès de treize concessionnaires, dont un à Doha. Une équipe qui devrait s’étoffer.

JA. Sous quel signe se place l’année 2013 ?
SH.
Contrairement à ce que l’on pense, la compétition n’est pas plus rude qu’ailleurs. L’essor des marques passe par le relationnel, car c’est un univers très protocolaire. Sur le plan commercial, nous allons pousser l’Aventador Roadster qui a un énorme potentiel. Néanmoins, l’Europe reste la priorité car il nous importe d’équilibrer notre poids par rapport à l’Amérique et à l’Asie-Pacifique.
 

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ford mobilisé dans l’atteinte de ses objectifs CO2

Pour se relancer sur le Vieux Continent, Ford amorce un tournant stratégique aussi bien dans la structure de sa gamme que dans sa communication. Les objectifs CO2 ont évidemment poussé l’américain

Les comptes de Renault dans le rouge en 2019

Le groupe français a annoncé une perte de 141 millions d'euros au titre de l'année 2019. Pour la première fois depuis la crise de 2009, le constructeur perd de l'argent et doit mettre en place un vaste

Gilles Le Borgne, élu Homme de l'année automobile

Directeur de l'ingénierie du groupe Renault et membre du comité exécutif, Gilles Le Borgne a remporté l'élection de l'Homme de l'année, organisée par le Journal de l'Automobile. Les membres du jury

350 000 primes à la conversion accordées en 2019

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a tiré le bilan de la prime à la conversion en 2019. Résultat : un nombre record de dossiers, malgré le resserrement des conditions d'attribution,

Les usines automobiles bientôt en panne de pièces venant de Chine ?

L'épidémie de Coronavirus se fait également sentir dans les usines hors de Chine. Après que Hyundai, Toyota, Volkswagen et FCA ont suspendu la production de certains sites, les équipementiers de la Fiev

LS Group ouvre son showroom Bugatti

Le groupe Lamirault-Schumacher conforte son pôle luxe en ouvrant officiellement, à Neuilly-sur-Seine, les portes de la seule et unique concession française Bugatti. La marque de luxe revient dans la capitale

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page