S'abonner

Sixt veut réduire son empreinte carbone

Publié le 22 septembre 2022

Par Louis Choiset
4 min de lecture
Le groupe Sixt présente un plan global afin d'accélérer la réduction de ses émissions carbone et de répondre à la demande croissante de ses clients en matière de mobilités électriques. Le loueur allemand prévoit une électrification de 70 à 90 % de sa flotte en Europe d’ici à 2030
Sixt fait paraître un ensemble de mesures visant à inciter ses clients à faire l'expérience de la mobilité durable.

Electrification de la flotte, construction de points autonomes de recharge, neutralité carbone atteinte et anticipée… Voici autant d'éléments du plan global de réduction de son impact environnemental annoncé par Sixt. Le groupe de location allemand a fait paraître un ensemble complet de mesures visant à inciter plus de ses clients à faire l'expérience de la mobilité durable.

 

70 à 90% d'électrification de sa flotte en Europe d'ici 2030

 

Parmi celles-ci, l'objectif d'une électrification de 70 à 90 % de sa flotte en Europe d'ici 2030. Des véhicules tous réservables via l'application du groupe. Au niveau mondial, la part des véhicules électrifiés (y compris les véhicules hybrides PHEV et MHEV) devrait atteindre 12 à 15 % d'ici la fin 2023. À plus courte échéance, Sixt sera en mesure de proposer à ses clients 20 nouveaux modèles électriques et rechargeables au crépuscule de l'année 2022. Mettant à leur disposition la plus grande gamme possible de véhicules signés Audi, Opel, Renault, BMW, Peugeot ou Tesla.

 

A lire aussi : Une flotte de plus en plus électrifiée chez Sixt

 

Une manière pour l'entreprise d'accompagner l'effervescence en faveur de l'e-mobilité. Une croissance confirmée par une étude réalisée en collaboration avec le cabinet TNS. Selon 70 % des clients interrogés, l'utilisation d'une voiture de location permettait de réduire les réticences sur l’e-mobilité et en particulier sur les problématique d'autonomie, d'infrastructure de charge et de temps de charge. Près des deux tiers considèrent l'utilisation de voitures de location comme une bonne opportunité pour se familiariser avec les véhicules électriques, et pour plus de 55 % d’entre eux, l'utilisation préalable d’un véhicule électrique en location est importante ou très importante dans l’acte d’achat d’un véhicule électrique.

 

"Chez Sixt, nous croyons en l’innovation, au progrès et à la liberté. Ceci vaut aussi pour le plus grand défi de notre époque, le changement climatique. Sixt veut donc s’appuyer sur le succès de la location de voitures électriques, et développer cet enthousiasme pour l’e-mobilité en renforçant son offre. Mais l’enjeu est encore plus important : en offrant une combinaison d'une grande variété de véhicules électriques, un accès facile à une infrastructure de recharge, et l’atteinte de la neutralité carbone de notre entreprise, nous voulons être les pionniers d'un avenir durable", déclare Alexander Sixt, co-directeur général de Sixt SE.

 

50 millions d'euros investis dans les infrastructures de recharge

 

Sixt avait déjà annoncé l'an dernier un investissement à hauteur de 50 millions d'euros pour sa propre infrastructure de recharge au sein de ses filiales au cours des prochaines années. L'entreprise crée ainsi les conditions qui permettront de recharger un nombre croissant de véhicules électriques restitués.

 

Dans le courant de l'année à venir, en collaboration avec des partenaires, le groupe offrira également à ses clients l'accès à la majorité des points de charge publics disponibles dans les pays européens où opère Sixt. Leur nombre s'élèverait à 300 000 actuellement. Un procédé effectif via le nouveau produit Sixt Charge, qui sera intégré à l‘application.

 

A lire aussi : Sixt SE relève ses prévisions

 

Pour rester dans le domaine du digital, l’application Sixt et sa plateforme de mobilité Sixt one sont le fer de lance d’une utilisation facile et adaptée aux services de mobilité du groupe. Avec la location de voitures et de véhicules utilitaires, l'autopartage, le covoiturage et les abonnements, elle combine un certain nombre de produits qui maximisent cette mobilité durable.

 

Au-delà d'une flotte largement électrifiée pour ses clients, Sixt prévoit également de réduire le plus rapidement et largement possible les émissions de CO2 générées par l'exploitation de ses propres agences et filiales en installant, par exemple, des systèmes photovoltaïques à grande échelle. Ce que le groupe ne parvient pas à économiser localement sera compensé par des projets de compensation. Seuls les projets qui répondent aux normes de qualité les plus élevées seront soutenus. L'objectif est de rendre l'exploitation de ses filiales et de ses agences climatiquement neutre dès la fin de 2023, soit cinq ans plus tôt que prévu.

 

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle