S'abonner

ZFE : la FNA déplore un manque de compromis

Publié le 23 juillet 2021

Par Jean-Baptiste Kapela
2 min de lecture
La Fédération nationale de l’automobile (FNA) se désole des délais de la mise en place des ZFE. L’organisation professionnelle appelle les collectivités locales à concerter leurs citoyens et à ne pas respecter les délais fixés dans la loi.
La FNA regrette le manque de
La FNA regrette le manque de "compromis" entre l'Assemblée nationale et le Sénat.

 

La loi Climat a définitivement été adoptée par le Sénat et l’Assemblée nationale le 20 juillet 2021, validant de surcroît l’article 27 sur l’instauration des ZFE. À cette occasion, la Fédération nationale de l'automobile (FNA) monte au créneau dans un communiqué, le jeudi 22 juillet 2021. Pour l’organisation professionnelle : "c’est le début d’un long combat qui commence".

 

Lire aussi : Déjà 6,4 millions de véhicules concernés par les ZFE en France 

 

La FNA déplore le manque de "compromis" entre l’Assemblée nationale qui espère une mise en application des ZFE le 1er janvier 2024 à destination des véhicules Crit’Air 3 et le Sénat, plus souple, qui souhaitait leur mise en place en 2030. L’organisation professionnelle cible les collectivités locales et leur demande dans son communiqué : "à ne pas anticiper les dates limites fixées par la loi et à concerter largement leurs concitoyens afin d’aboutir à des dispositifs les plus équilibrés possible et préservant la mobilité indispensable du plus grand nombre".

 

Des dérogations pour circuler dans les ZFE

 

Toutefois, le FNA est parvenue à demander des dérogations de circulation qui devrait être mises en place dans l’ensemble des ZFE. Cela concerne quelques catégories de véhicules d’intervention ou des "motifs légitimes pour lesquels des dérogations peuvent être accordées".

 

Les Zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) ne s'adressent qu’aux agglomérations de Paris, Lyon, Grenoble, Marseille, Nice, Toulon, Toulouse, Montpellier, Strasbourg, Rouen. Mais elles seront étendues à celles de plus de 150 000 habitants sur le territoire métropolitain avant le 31 décembre 2024. Environ 10 millions d’automobilistes seront touchés par la mise en place des ZFE-m.

Laisser un commentaire

cross-circle