S'abonner
Data Center

Les flottes renouent avec les volumes en mars 2023

Publié le 6 avril 2023

Par Damien Chalon
2 min de lecture
En mars 2023, les immatriculations de voitures particulières et d’utilitaires légers sur les canaux BtoB ont bondi de 20,7 %, à 77 606 unités. Des volumes dignes de ceux d’avant-crise.
Marché des flottes d'entreprise
En mars 2023, les immatriculations de voitures particulières et d’utilitaires légers sur les canaux BtoB ont bondi de 20,7 %, à 77 606 unités.

Cela faisait bien longtemps que le marché des flottes en France n’avait pas connu telle embellie. En mars 2023, les volumes ont été au rendez-vous avec 77 606 mises à la route de voitures particulières et d’utilitaires légers sur les canaux des sociétés, de loueurs longue durée et des administrations. La progression s’élève à 20,7 % par rapport à mars 2022.

 

La composante BtoB du marché automobile termine ainsi le premier trimestre 2023 sur une bonne note. Le bilan sur la période s’élève à 191 224 immatriculations de VP et de VUL, soit une montée en puissance de 7,4 %. Cela signifie que les constructeurs livrent enfin à un bon rythme les commandes accumulées au cours de l’année écoulée.

 

Le diesel en chute libre

 

Les voitures particulières sont les plus en vue avec, sur le seul mois de mars, une accélération de 29,9 % des immatriculations, à 51 186 unités. Une dynamique positive qui se fait sur les voitures diesel, qui n’ont représenté que 18,2 % des mises à la route, avec seulement 9 326 représentantes… Les entreprises ont privilégié les modèles essence à hauteur de 35,6 %, soit 18 254 unités (+44 %), mais aussi les alternatives hybrides (15 428 unités, +33,5 %) et électriques (6 596 unités, +85,7 %).

 

Sur l’ensemble du trimestre, la tendance est peu ou prou la même avec un diesel en chute libre (-24,7 %), tombant à 20,1 % de part de marché. Dans le même temps, les immatriculations de VP BtoB ont grimpé de 15,1 %, à 125 047 unités. Mention spéciale pour les voitures électriques qui bondissent de 75,1 % avec 14 412 mises à la route.

 

Les VUL électriques en forme

 

Les utilitaires légers ont également renoué avec la croissance en mars, à +6,1 % et 26 420 unités. Une bouffée d’oxygène pour cette composante du marché qui est en souffrance depuis deux ans. Les volumes restent d’ailleurs en baisse sur le trimestre, à -4,7 %, avec seulement 66 177 unités cumulées.

 

Notons que dans ce contexte, les modèles électriques tirent leur épingle du jeu. Les immatriculations atteignent 5 000 unités sur les trois premiers mois de l'année, soit une progression de 85 %.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle