S'abonner

Hertz fait appel à Amazon pour accélérer sa digitalisation

Publié le 28 avril 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Le loueur américain a révélé les contours d'un accord technique avec Amazon Web Services en vue de "moderniser" et de "digitaliser" au mieux le parcours des consommateurs. Hertz fait donc bien des investissements dans le cloud une des clés de sa stratégie de transformation.
L'accord entre Hertz et Amazon Web Service aura une portée mondiale.
L'accord entre Hertz et Amazon Web Service aura une portée mondiale.

Hertz et Amazon, c'est fait ! Le géant américain de la location de véhicules a noué un partenariat stratégique avec la division Amazon Web Services (AWS), a-t-il été annoncé le 25 avril 2022, afin de profiter de l'environnement cloud du spécialiste des plateformes numériques.

 

Derrière cet accord, il faut y voir, selon la communication du groupe Hertz, la volonté de "moderniser" et de "digitaliser" davantage le parcours de consommation des clients de l'entreprise. Avec la contribution de AWS, le loueur entend tout particulièrement disposer d'une nouvelle plateforme de traitement de données des utilisateurs du service et des remontées télématiques des véhicules.

 

Hertz prouve qu'au-delà de sa transformation de modèle économique avec l'introduction de modèles 100 % dans sa flotte ou encore l'ajout de formats de location innovants, concrétisé par exemple par l'entrée au capital de UFO Drive, le groupe souhaite également miser grandement sur le cloud pour entrer dans une ère moderne.

 

A lire aussi : Hertz va acheter jusqu'à 65 000 Polestar

 

"Exploiter la puissance du cloud va augmenter considérablement notre capacité à fournir de meilleurs outils à notre entreprise afin de servir nos clients du monde entier, a déclaré Tim Langley-Hawthorne, le vice-président exécutif et directeur des systèmes d'information de Hertz. En accélérant la migration vers le cloud et en adoptant les outils analytiques de AWS, Hertz entend "débloquer la puissance des données clients et flottes" pour optimiser ses opérations et délivrer des services différenciants.

 

Pour Amazon, il s'agit d'un pas de plus dans l'industrie automobile. Si le groupe a récemment signé un projet d'envergure avec Stellantis, il avait par le passé déjà validé des partenariats avec ABB pour partir à l'assaut des flottes de véhicules d'entreprises ou encore avec Daimler afin de connecter les futurs camions autonomes.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle