S'abonner

G7 vise une flotte francilienne totalement électrifiée d'ici 2027

Publié le 14 octobre 2021

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
La plateforme de taxis G7 ne comptera plus que des modèles électrifiés dans sa flotte francilienne d'ici 2027. Les modèles thermiques vont disparaître dès 2023.
La flotte francilienne de G7 sera 100 % électrifiée d'ici 2027.
La flotte francilienne de G7 sera 100 % électrifiée d'ici 2027.

G7 n'est pas le plus mauvais élève mais veut aller encore plus loin. En effet, la compagnie de taxi, filiale du groupe Rousselet, compte déjà plus de 50 % de modèles hybrides, hybrides rechargeables et électriques dans sa flotte francilienne et souhaite arriver à 100 % d'ici 2027.

 

Pour accélérer l'électrification de ses 9 000 affiliés parisiens, G7 met en place des offres sur l'achat ou la location de modèles de véhicules à faibles émissions via ses filiales, notamment Taxirama et Gamma Solutions. Aux côtés des Toyota Camry, Prius, Corolla ou de la Tesla Model S, de nouveaux modèles à batterie doivent être homologués, comme la Mercedes EQE ou le Skoda Enyaq. L'opérateur a également conclu des partenariats avec des prestataires pour faciliter l'installation de bornes de recharge au domicile des chauffeurs.

 

A lire aussi : Mobilize dévoile sa berline électrique taillée pour les taxis et VTC

 

L'offre à faibles émissions s'est multipliée ces dernières années à travers le monde, dans les flottes de taxis comme de VTC. A Londres, la compagnie de taxis Addison Lee a annoncé, fin septembre 2021, qu'elle serait 100 % électrique dès 2023, via un partenariat avec Volkswagen pour l'achat de SUV ID.4, et 3,5 millions de livres investis dans l'infrastructure de recharge pour ses chauffeurs. Les géants du VTC Uber et Free Now ont annoncé de leur côté des plans pour devenir "net zéro carbone" d'ici à 2030 en Europe.

 

G7 souligne que cet engagement ne concerne pas ses flottes de monospaces et de véhicules équipés en rampe d'accès pour les personnes à mobilité réduite "en l'absence, à date, d'offres constructeurs en modèles monospaces à motorisation électrique avec une autonomie suffisante".

 

Hors de la région parisienne, où G7 compte 4 500 partenaires, la société dit avoir "les mêmes ambitions" en termes d'électrification mais devra en déterminer les échéances avec les taxis. (avec AFP)

Laisser un commentaire

cross-circle