S'abonner

Cogepart investit dans sa transition énergétique

Publié le 31 janvier 2022

Par Jean-Baptiste Kapela
2 min de lecture
Le spécialiste de la livraison du dernier kilomètre va investir 2,5 millions d’euros d'ici 2025 pour décarboner 100 % de sa flotte. Des véhicules électriques sont au programme ainsi que des vélos.
L'investissement de Cogepart devrait permettre d'ajouter des utilitaires électriques ou fonctionnant au GNV dans sa flotte.
L'investissement de Cogepart devrait permettre d'ajouter des utilitaires électriques ou fonctionnant au GNV dans sa flotte.

Aujourd'hui, rares sont les entreprises qui ne prennent pas d'initiative pour verdir leur flotte. Depuis le vendredi 28 janvier 2022, Cogepart franchit encore une étape supplémentaire en investissant 2,5 millions d’euros dans son projet de transition écologique et énergétique. À noter que la société de livraison marseillaise fut l’une des premières à signer la charte d’engagement volontaire "Objectif CO2", dès 2009. Financé par le Prêt Vert de Bpifrance, cet investissement doit permettre à Cogepart de réaliser son ambition de décarboner entièrement sa flotte d'ici à 2025.

 

Ce placement se concrétisera par l’intégration, bien évidemment, de modèles électriques et l’installation de bornes de recharge. Mais pas seulement. Cogepart prévoit aussi l’ajout de véhicules fonctionnant au GNV. Parallèlement, l’entreprise compte développer la mobilité douce via une récente prise de participation majoritaire de Vlove Cyclo-logistique. Elle pourra ainsi proposer des vélos (cargo, triporteur ou encore à remorque) à ses clients pour certaines livraisons "en hyper proximité urbaine".

 

Optimiser la logistique

 

Grâce à ces 2,5 millions d’euros investis, Cogepart espère bien accélérer le développement de son premier entrepôt de logistique urbaine (ELU) qui se trouvera à Clichy (92). Celui-ci vise "à réduire la distance entre les biens ou aliments à livrer et le consommateur final". Un moyen pour le spécialiste de la livraison d’optimiser ses trajets en fonction de ses nouveaux véhicules verts. À noter que l'entreprise étudie la possibilité d'ouvrir d'autres ELU dans les principales métropoles françaises.

 

A lire aussi : Clovis Location veut accompagner les flottes dans leur transition énergétique

 

Toujours dans cette optique d’optimisation de la gestion de sa flotte, des tournées et de ses chauffeurs, Cogepart fait savoir qu’elle a augmenté l’effectif de son équipe IT via le recrutement de 10 développeurs logiciels supplémentaires depuis un an.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle