S'abonner

Suzuki vise toujours les pros

Publié le 12 avril 2022

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
Après un record en 2021, Suzuki ne compte pas faiblir sur le canal des professionnels. Malgré un premier trimestre 2022 compliqué, la part des ventes BtoB a atteint 16,5 %, contre 12 % un an plus tôt.
Fabien Edery, responsable ventes aux entreprises de Suzuki France.
Fabien Edery, responsable ventes aux entreprises de Suzuki France.

L’objectif 2021 de ventes aux entreprises était de 15 % et Suzuki a finalement atteint 17,5 %. Sur les 25 346 véhicules VP et VUL vendus l’année dernière, 4 416 l’ont été à des professionnels, un volume en hausse de 92 %. Historiquement très présent dans le milieu médical (32 % des ventes BtoB), notamment les professions libérales comme les infirmières ou les médecins, Suzuki a élargi sa cible avec de nouveaux produits mais aussi un travail de fond engagé voilà plusieurs années, notamment avec le recrutement de Fabien Edery au département des ventes aux entreprises. 

 

La marque nippone a également plus que doublé ses ventes en LLD, même si pour l’heure le volume reste mesuré (542 unités en 2021; +301,5 %). Sur ce canal, Suzuki travaille en marque blanche avec ALD. "Nos efforts portent aujourd’hui leurs fruits" appuie Stéphane Magnin, le directeur automobile de Suzuki France, et il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. 

 

 

Pour 2022, la trajectoire est claire : "notre objectif est que les ventes aux professionnels demeurent au-delà de 15 % du total de nos ventes", confirme Fabien Edery. "Outre les clients professionnels du milieu paramédical, qui constituent toujours notre cœur de cible, nous allons nous concentrer sur les TPE, entreprises qui ont en général entre une et cinq voitures en parc", explique le responsable. 

 

La gamme VP totalement électrifiée, dont 43 % des modèles sont exonérés partiellement ou totalement de TVS, et la montée en puissance des nouveaux S-Cross et Vitara Hybride seront des atouts dans cette quête de nouveaux clients dans l’univers des TPE. A condition, bien sûr, d’avoir des disponibilités. Si la production japonaise connaît quelques perturbations, celle de l’usine hongroise (S-Cross et Vitara) conserve un rythme soutenu. 

 

Part des ventes BtoB en hausse au T1 2022

 

Cela étant, après le premier trimestre 2022, Suzuki souffre, à l’image du marché, avec des ventes VN en repli de 23,8 %, mais les canaux de la LLD (-15,1 %) et des sociétés (-10,2 %) résistent mieux. Mais le gros des immatriculations professionnelles de Suzuki passe dans le canal des particuliers (professions libérales par exemple) et le constructeur indique qu’à l’issue du premier trimestre 2022, l’activité pro s’adjuge 16,5 % des livraisons contre 12 % un an plus tôt. 

 

 

Dans cet univers, un modèle fait toutefois figure d’exception : le Jimny. Seulement disponible en deux places et VUL, le petit 4x4 nippon n’en finit plus de battre des records. En 2021, il a été vendu à 2 400 exemplaires dans l’Hexagone dont 25 % à des professionnels et notamment à des grands groupes comme EDF. Et la cadence en 2022 ne faiblit pas puisque Suzuki a déjà immatriculé 439 Jimny, en hausse de 1 413,8 %, durant le premier trimestre.  

 

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle