S'abonner

Europcar ne sera plus coté à la Bourse de Paris

Publié le 5 juillet 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
A partir du 13 juillet 2022, Europcar ne sera plus coté à la Bourse de Paris (75). Le consortium à sa tête, mené par Volkswagen, dispose de plus de 93 % des actions et peut ainsi demander un retrait obligatoire.
Menacé par la faillite, en 2020, Europcar revient dans le giron de Volkswagen.
Menacé par la faillite, en 2020, Europcar revient dans le giron de Volkswagen.

Europcar ne sera plus coté à la Bourse de Paris (75). Le nouveau propriétaire du loueur courte durée, un consortium mené par Volkswagen, en a fait le choix.  "Le retrait obligatoire et la radiation des actions d'Europcar Mobility Group (de la Bourse de Paris) devrait intervenir le 13 juillet 2022", a indiqué un communiqué du consortium.

 

Ces acteurs détiennent 93,62 % du capital de la cible à l'issue d'une seconde période d'acception de leur offre d'achat lancée en novembre dernier, selon l'Autorité des marchés financiers. En conséquence, "le consortium a demandé la mise en œuvre d'une procédure de retrait obligatoire au prix de 0,51 euro par action", soit un centime au-dessus du prix de l'offre de rachat, "et la radiation des actions de la société", selon le communiqué.

 

A lire aussi : Volkswagen autorisé à racheter Europcar

 

"Volkswagen, Attestor et Pon Holdings partagent la même vision : faire d'Europcar Mobility Group un fournisseur de mobilité leader, intégré et agile, dont les services de mobilité flexibles et innovants seront un atout majeur", a déclaré Holger Peters, responsable de la transformation chez Volkswagen AG et Président du Conseil de surveillance d'Europcar Mobility Group.

 

En juillet 2021, le conseil d'administration d'Europcar avait approuvé l'offre de rachat du consortium pour une valorisation du loueur à 2,5 milliards d'euros (2,9 milliards d'euros dette comprise). Les propriétaires d'Europcar avaient eux refusé une première offre de rachat à 0,44 euro par action, qui aurait valorisé le groupe à 2,2 milliards d'euros.

 

Plus d'un an après avoir frôlé la faillite, Europcar est ainsi de nouveau racheté par Volkswagen, quinze ans après leur séparation en bons termes, alors que le groupe allemand souhaite se renforcer dans les services de mobilité.

 

A lire aussi : Caroline Parot quitte Europcar

 

Volkswagen avait vendu Europcar en 2006 pour 3,32 milliards d'euros à la société française d'investissements Eurazeo. Les conséquences de la crise sanitaire avaient conduit Eurazeo à se retirer du capital début 2021 au profit des créanciers du groupe, cinq fonds américains et britanniques, dont les new-yorkais Anchorage (propriétaire des studios MGM) et Marathon. (avec AFP)

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle