S'abonner

Décollage immédiat pour le nouveau Fuso Canter

Publié le 23 juin 2022

Par Mohamed Aredjal
4 min de lecture
La filiale de Daimler Truck annonce la commercialisation de la nouvelle génération de son best-seller, le Canter. Le camion de la marque nippone bénéficie d’améliorations en matière de sécurité et de confort, ainsi que d’un système d'échappement conforme à la norme Euro VI - Step E.
Depuis son lancement sur le marché en 1963, plus de 4,5 millions de Fuso Canter ont été produits dans le monde.
Depuis son lancement sur le marché en 1963, plus de 4,5 millions de Fuso Canter ont été produits dans le monde.

Produit depuis décembre 2021 à Tramagal, au Portugal, la nouvelle génération du Fuso Canter est aujourd’hui disponible dans le réseau de la marque japonaise. Un petit événement au sein du groupe Daimler Truck puisque le camion reste le modèle le plus fabriqué par le constructeur, tous marchés confondus. "Ce sont 160 000 exemplaires qui sont produits dans le monde chaque année, confirme Olivier Amelineau, attaché de presse de la marque. Le Canter a aussi la particularité d’être le seul modèle du groupe fabriqué dans chaque région du monde."

 

Une face avant plus moderne

 

Onze ans après la sortie du précédent modèle, ce nouveau Canter était donc pour le moins attendu dans le réseau Fuso hexagonal (76 sites de vente et 104 points de réparation). D’autant que le véhicule reste aujourd’hui un best-seller dans le segment des camions légers grâce à son rayon de braquage, sa compacité et sa polyvalence.

 

Cette nouvelle génération reste fidèle à ses valeurs, offrant toujours le rayon de braquage le plus court du segment 3,5 t selon le constructeur. Dans le domaine de la modularité, ce dernier Canter fait encore mieux que ses prédécesseurs avec 3 cabines (S, C et D), 5 gammes de poids (3,5 à 8,55 t) et six empattements (dont le nouveau de 3 400 mm pour les modèles 3S).

 

La principale nouveauté de cette génération se situe dans le design de la face avant, plus moderne avec sa calandre "black belt" et son triptyque de courbes noires (pare choc, la baie de pare-brise et calandre). Les optiques ont également été retravaillées, adoptant des courbures en "sabre". Précisons que ces nouveaux projecteurs conservent leur éclairage halogène en série mais bénéficient de LED en option.

 

Dans la cabine, les innovations sont plus discrètes. Le revêtement de sol a notamment été modifié pour une mousse de polyuréthane, jugée plus stable et plus dense. L’insonorisation et la régulation de la température sont ainsi optimisées. Parmi ses nouvelles options, le constructeur propose désormais l’Active Sideguard Assist (détection active latérale de véhicules et piétons).

 

Un nouveau système de dépollution

 

Au rayon des changements, le Canter hérite également d’un nouveau châssis sur la version 4x2. "Plusieurs éléments ont été déplacés pour simplifier le carrossage", justifie Guillaume Godron, responsable commercial de Fuso Trucks France. Parmi ces modifications, la batterie est passée à droite tandis que les réservoirs de gasoil et d’AdBlue font le chemin inverse. Quant à l’échappement, initialement à l’arrière du châssis, il se situe désormais sur la droite, laissant place à la roue de secours. "Ce qui offre un gain de hauteur dans le porte-à-faux arrière", précise Guillaume Godron.

 

Des modifications mineures ont également été apportées au châssis du 4x4 qui bénéficie désormais d’un réservoir d’AdBlue et d’un échappement plus compact sur le côté gauche.

 

Précisons que ce nouveau Canter a d’ailleurs été doté, conformément à la norme Euro VI Step-E, d’un nouveau système de post-traitement des gaz d’échappement, composé d’un nouveau catalyseur et d’une technologie de DeNox. En revanche, la chaîne cinématique reste identique à la précédente génération. Le camion est ainsi commercialisé avec un seul bloc moteur (3 puissances : 130 ch, 150 ch ou 175 ch), et deux boîtes de vitesses (manuelle ou Duonic 2.0 à double embrayage).

 

Le prochain Fuso eCanter présenté à l’IAA

 

Avec cette nouvelle génération de Canter, Fuso Trucks France espère bien consolider ses positions dans un marché évalué entre 4 000 et 5 000 unités annuelles. Sur le segment des 3,5 t, la filiale de Daimler Truck bénéficie déjà d’une part de marché importante (52,8 % au 15 juin 2022), devant son principal rival Isuzu (46,6 %). Dans la catégorie des plus de 3,5 t, les concurrents sont plus nombreux mais la marque nippone peut se targuer d’une part de marché de 31,3 %, devançant ainsi Isuzu (22,8 %), Renault (22,8 %) et Iveco (9,3%).

 

En 2022, le constructeur espère écouler en France environ 1 500 véhicules, soit un volume similaire à celui de l’an passé. Précisons que son offre sera bientôt enrichie avec l’arrivée de la nouvelle génération du Fuso eCanter, 100 % électrique, qui devrait être dévoilée lors du salon IAA d’Hanovre (Allemagne), prévu du 20 au 25 septembre 2022.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle