S'abonner

BMW iX : une nouvelle voie

Publié le 20 janvier 2022

Par Christophe Jaussaud
4 min de lecture
Avec l’iX, un SUV 100 % électrique offrant jusqu’à 630 km d’autonomie, BMW a fait évoluer ses référents et dévoile son nouvel étendard. Rarement un modèle à l’hélice n’a proposé un tel confort.
BMW France devrait livrer 500 unités du SUV 100 % électrique iX en 2022.

Avec seulement 2 346 vé­hicules 100 % électriques immatriculés en 2021, BMW France est encore loin de son objectif 2030. En effet, à cette échéance, au moins 50 % des ventes devront être réalisées avec des modèles à bat­terie. Mais l’année 2022 va marquer un tournant dans cette quête. En plus de l’iX3 qui va monter en puissance, après 413 unités en 2021, la marque à l’hélice va pouvoir compter sur la berline i4 et le SUV iX. Produit dans l’usine de Dingolfing, en Allemagne, ce SUV inspiré par le concept iNext, est un manifeste des BMW électriques à venir.

 

Jusqu’à 630 km d’autonomie

 

D’un gabarit proche de celui du X5, l’iX peut finalement être considéré comme sa version électrique, même si les deux modèles n’ont rien en commun. Cette proximité est d’ailleurs visible dans les tarifs puisque l’iX xDrive40 est pro­posé à un prix voisin (86 250 euros) de celui du X5 PHEV qui représente 90,8 % des ventes du modèle avec 2 733 unités (+ 46,5 %). Cela étant, l’iX ne va pas encore détrôner son aïeul, car BMW France devrait écouler 500 iX en 2022.

 

Mais Vincent Sa­limon, président du groupe dans l’Hexagone, prévient : "Toute la pro­duction de l’année sera vendue au premier trimestre, mais BMW France va tout faire pour en obtenir un peu plus." Ce SUV d’un nouveau genre pour BMW dispose de la nouvelle génération du système de propulsion électrique, baptisée BMW GEN5. Le constructeur a développé un ensemble beaucoup plus compact intégrant le moteur, la transmission et l’électro­nique de puissance.

 

 

La gamme dé­bute donc avec le xDrive40 affichant 326 ch (240 kW) et un couple de 630 Nm. Sa batterie à la capacité nette de 71 kWh lui autorise une auto­nomie, selon le cycle WLTP, pou­vant atteindre 425 km. Avec la ver­sion xDrive50, la puissance grimpe à 523 ch (385 kW). Le couple est aussi en hausse avec 765 Nm et l’autono­mie peut aller jusqu’à 630 km grâce à une batterie de 105,2 kWh.

 

Dans cette configuration, et avec une borne de recharge Ionity à portée de main, l’iX xDrive50 demande 35 min pour passer de 10 à 80 % de charge. Le système électrique peut ainsi encais­ser une puissance de 200 kW. Dans le cas d’un arrêt express, la batterie peut retrouver, en théorie, 150 km d’autonomie en 10 min.

 

Un confort étonnant

 

Ce qui surprend le plus, au‑delà des ac­célérations du modèle affichant plus de 500 ch, c’est l’habitacle. Pour cet iX, le bavarois a franchement revu son amé­nagement. La planche de bord rompt avec le passé, même si l’inclinaison vers le conducteur demeure. Mais le plus marquant est finalement le confort qu’offre le modèle, tout en gardant un certain dynamisme à la conduite.

 

 

Ce SUV ouvre également la voie à une automo­bile encore plus connectée avec l’arri­vée d’une carte 5G embarquée et d’une puissance de calcul 20 fois supérieure à celle d’un X5. Cela permet notamment la souscription d’options à la demande ou rend encore plus faciles les mises à jour logicielles.

 

BMW va donc évoluer sur un nouveau terrain avec son iX, mais sans s’enfermer. En effet, avec l’arrivée programmée du iX5 en 2025, fonctionnant avec une pile à combus­tible et de l’hydrogène, la marque ne néglige aucune technologie. D’ici là, l’iX1, dont la production devrait dé­buter en novembre 2022 à Ratisbonne, sera une autre illustration de la palette mise en œuvre.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle