S'abonner

Les téléphones se font boîtiers

Publié le 9 novembre 2007

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Lors de la dernière tenue de Mobile Office, les équipes de Webraska et masternaut ont présenté leur nouvelle solution à destination des entreprises. Un service où chacun a apporté sa contribution pour faire du téléphone GPS un boîtier de géolocalisation.Quelques...

      Lors de la dernière tenue de Mobile Office, les équipes de Webraska et masternaut ont présenté leur nouvelle solution à destination des entreprises. Un service où chacun a apporté sa contribution pour faire du téléphone GPS un boîtier de géolocalisation.Quelques...
Lors de la dernière tenue de Mobile Office, les équipes de Webraska et masternaut ont présenté leur nouvelle solution à destination des entreprises. Un service où chacun a apporté sa contribution pour faire du téléphone GPS un boîtier de géolocalisation.Quelques...

...mois à peine se sont écoulés depuis l'entrée de Webraska dans l'escarcelle de la Sanef, que les premiers résultats de la collaboration avec l'autre grande entité du groupe, masternaut, font leur apparition sur le marché de la géolocalisation. La société de concessions autoroutières n'a en effet pas tardé à mettre en relation ces deux filiales autour d'un projet commun destiné bien sûr aux professionnels. Ainsi, masternaut et la nouvelle venue, Webraska, ont conjugué leur technologie dans le domaine de la gestion de flottes afin de proposer un tout nouveau service aux entreprises. Baptisé Webraska Navigation Edition Professionnelle avec masternaut, le programme améliore la localisation et la gestion des ressources par le biais des téléphones mobiles.
En tant que spécialiste du suivi de ressources mobiles, masternaut apporte son savoir-faire en matière de traçabilité et propose aux entreprises de suivre en temps réel et ce depuis n'importe quel PC leur flotte de véhicules par une simple connexion à Internet. Cela ne requiert qu'un téléphone GPS et un identifiant pour le portail Web. Si pour l'heure le service n'est accessible exclusivement qu'au BlackBerry équipés d'un récepteur GPS (selon les accords fixés lors du développement), "l'ouverture aux autres smartphones du marché doit se faire au premier trimestre 2008", dit-on chez l'opérateur.
Quoi qu'il en soit, Webraska Navigation rend possible les échanges avec le détenteur du terminal. Ce dernier peut donc recevoir des informations, des ordres de missions ou inversement faire remonter des rapports d'activité. Le smartphone sert aussi de boîtier, en sus de ses attributions naturelles. "Bien sûr c'est l'utilisateur qui l'active ou non", rassure-t-on chez masternaut.

Une option à 8 euros

Webraska, pour sa part, apporte ses connaissances dans l'édition de serveurs cartographiques et sa technologie de géolocalisation classique et inversée en plus des informations relatives à la position des radars et l'info trafic. "Nous espérons un millier de clients uniques dans l'immédiat", lance Bernard Lepidi, directeur marketing et communication de masternaut qui s'appuie sur une politique de tarifs attractifs. Ceux-ci s'affichent, par mois et par terminal, à 5 euros pour la navigation et 3 euros pour l'option Pro. Quant à l'accès Internet, il se facture à 15 euros mensuels. Des ambitions à portée "d'autant que la clientèle s'élargit, remarque-t-il, puisqu'il s'agit de géolocaliser la personne non plus uniquement le véhicule".

Laisser un commentaire

cross-circle