S'abonner

Le groupe Coyote entre au capital d'Ubiwan

Publié le 24 novembre 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Nouvelle opération de croissance externe pour Coyote. Le groupe vient d'entrer à hauteur de 51 % au capital de la société Ubiwan afin de renforcer son expertise en solutions de gestion de flotte et s'ouvrir à d'autres secteurs d'activité.
Ubiwan a rapporté un chiffre d'affaires de 2,5 millions en 2022 avec ses solutions de géolocalisation et de gestion de flotte.

Pour donner une nouvelle impulsion à sa stratégie de développement, Coyote n'avait d'autre choix que de recourir à une opération de croissance externe, selon les dires de Benoît Lambert, le directeur général. Le 10 novembre 2022, le groupe a donc finalisé l'acquisition de 51 % des parts de la société Ubiwan, acteur du secteur des outils de géolocalisation et de gestion de flotte.

 

"Nous partageons le même ADN et la même volonté de diversifier nos activités pour aller de l'avant, a expliqué le dirigeant au Journal de l'Automobile. Avec le renfort d'Ubiwan, nous allons pouvoir adresser une verticale BtoB que nous ne maîtrisions pas". Au moment du rachat, Ubiwan a fait notamment valoir des contrats de fourniture de matériel à Renault et Continental mais pas seulement.

 

En effet, la solution technologique de la société française reprise par Coyote répond aux besoins des entreprises détenant des flottes de matériels BTP et agricoles et des poids lourds. "Ensemble, nos produits vont servir à sécuriser et à tracer le matériel car le vol est un véritable fléau dans ces secteurs avec un coût de l'ordre de 400 à 500 millions d'euros par an, sans compter les pertes d'exploitation", commente encore Benoît Lambert.

 

Coyote Secure en Belgique et en Espagne

 

Les équipes d'Ubiwan vont rester en place. Mieux, elles vont s'étoffer, promet la direction de Coyote qui porte, avec cette opération, ses effectifs à 450 personnes environ. Il s'agira de recruter des ressources spécialisées dans les sujets techniques et commerciaux. Le temps presse car rapidement les deux environnements se rapprocheront pour se loger dans un boîtier unique conçu par le groupe et fabriqué dans les usines de Bosch en France.

 

A lire aussi : Gac Technology rachète un concurrent espagnol

 

Benoît Lambert ne cache pas son ambition. L'estimation la plus prudente l'amène à tabler sur une multiplication par cinq du chiffre d'affaires d'ici à fin 2026. Pour cela, l'internationalisation sera la clé de voûte du projet.

 

Alors que les produits d'aide à la conduite sont réputés en Belgique et en Espagne, Coyote va y lancer sa solution Coyote Secure. Cela se produira avant la fin de l'année sur le marché outre-quiévrain et en 2023 au pays de Cervantes. Ensuite, dans un deuxième temps, le groupe va déployer son catalogue de services aux flottes.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle