S'abonner

La ville de Madrid passe le cap des 300 véhicules électriques

Publié le 20 février 2019

Par Damien Chalon
2 min de lecture
En intégrant 142 véhicules électriques à sa flotte en janvier, la capitale espagnole a une nouvelle fois prouvé sa volonté de privilégier les voitures à faibles émissions. Son parc se compose désormais de 300 modèles verts.

 

La ville de Madrid montre la voie aux collectivités locales qui ont pour projet d’électrifier leur parc automobile. La dernière opération menée par l’équipe municipale de la capitale espagnole témoigne d’une réelle ambition dans ce domaine. En janvier, 142 véhicules électriques, essentiellement des Renault Zoe et des Nissan Leaf, ainsi que 41 véhicules hybrides ont été incorporés à sa flotte. Un arrivage massif qui a fait l’objet d’une cérémonie en présence de nombreux élus de la ville.

 

Le département Environnement et Mobilité a été le mieux pourvu avec 75 véhicules électriques (74 Zoe et un Kangoo Z.E.) et 27 Toyota Yaris hybrides. Ces 102 nouveaux véhicules font l’objet de contrats de location d'une durée de quatre ans, avec une possibilité de prolongation d'un an pour un montant de près de 2,2 millions d’euros. Les contrat comprennent la maintenance, le changement de pneus, l'assurance tous risques et le véhicule de remplacement. Ces nouveaux véhicules viennent s'ajouter aux 50 véhicules propres déjà intégrés en 2018.

 

Une flotte de 300 VE

 

Le département Economie et Finances a quant à lui reçu 67 nouveaux véhicules, dont 62 Nissan Leaf louées auprès de LeasePlan (contrats de 48 mois également, enveloppe de 1,9 million d’euros) et 5 Kia Optima hybrides rechargeables. Ce service est à la tête d’une flotte de 133 véhicules, dont 105 fonctionnent à 100 % à l’électricité. La police municipale s’est également jointe à l’effort collectif avec 38 véhicules électriques et hybrides.

 

Madrid revendique désormais une flotte de 275 véhicules électriques (242 VP électriques, 5 VP hybrides rechargeables, 5 VUL électriques et 23 motos électriques), auxquels il faut ajouter 25 unités appartenant à des entreprises municipales. Le cap des 300 est ainsi atteint. Il convient également d’ajouter une flotte de 164 véhicules hybrides. La municipalité ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En 2019, il est prévu de remplacer 340 véhicules supplémentaires avec des modèles plus propres.

 

Cette démarche qui s’accompagne d’un déploiement d’un réseau de bornes actuellement composé de 167 points de recharge installés dans une trentaine de bâtiments municipaux. De nouvelles unités devraient être installées dans un avenir proche.

cross-circle