S'abonner

La conduite sur autoroute est-elle toujours moins dangereuse ?

Publié le 29 juin 2023

Par Damien Chalon
3 min de lecture
Zoom de l’Arval Mobility Observatory – Une étude menée par la société d'autoroutes Sanef montre que 42 % des automobilistes utilisant son réseau dépassent la vitesse réglementaire de 130 km/h. D'autres comportements illégaux sont relevés, comme le non-respect des distances de sécurité.
conduites à risques sur autoroute
En 2023, trop de véhicules ne respectent pas les distances de sécurité : 22 % selon Sanef, même si ce chiffre est en amélioration de neuf points par rapport à l’année dernière. ©Adobe Stock-hcast

À quelques jours du coup d’envoi des premiers départs en vacances d’été, les conseils de sécurité au volant se rappellent au bon souvenir des automobilistes. Certains les jugeront inutiles, assurés qu’ils sont d’être sans doute des conducteurs prudents, respectueux du Code de la route. Pourtant, les études sur les comportements en voiture se suivent et se ressemblent, quels qu’en soient les auteurs et les commanditaires, avec des résultats loin d’être brillants : les Français conduisent toujours trop vite et mettent en jeu non seulement leur vie, mais celle d’autrui.

 

La dernière en date émane de Sanef et porte sur la conduite sur autoroute. Selon son Observatoire des comportements 2023, 42 % des automobilistes utilisant son réseau dépassent la vitesse autorisée de 130 km/heure. C’est quatre points de plus qu’en 2018, et le niveau le plus haut atteint depuis la création de l’Observatoire en 2012. Sur la voie de gauche, la vitesse moyenne s’établit à 137 km/heure.

 

Outre une vitesse excessive, l’étude de l’Observatoire pointe un certain nombre de comportements illégaux, comme la circulation en continu sur la voie du milieu ou l’absence de clignotant en cas de dépassement et de rabattement.

 

En 2023, il y a encore trop de véhicules qui roulent trop près de ceux qui les précèdent : 22 % selon Sanef, même si ce chiffre est en amélioration de neuf points par rapport à l’année dernière. Le week-end, le bilan est encore plus mauvais, avec 26 % de conducteurs qui ne respectent pas les distances de sécurité.

 

Autre conduite à risque mise en exergue par l’Observatoire des comportements Sanef, un usage du clignotant trop souvent en "option" pour les conducteurs : 28 % d’entre eux ne signalent pas leur dépassement et 39 % font de même lorsqu’ils se rabattent, alors que le recours au clignotant devrait être au contraire systématique. "Des efforts importants restent à faire sur ce comportement, car le clignotant concourt à la sécurité routière de tous, en particulier sur autoroute", fait valoir la société.

 

La conduite en continu sur la voie du milieu est un autre comportement dangereux relevé par l’Observatoire. Elle concerne près de quatre automobilistes sur dix, alors même qu’elle est interdite (article R412-9 du Code de la route). Rouler trop longtemps sur la voie du milieu peut entraîner des dépassements risqués, notamment par la droite.

 

À l’heure où le gouvernement vient d’autoriser les jeunes de 17 ans à passer leur permis de conduire, alors même que les accidents de la route sont la première cause de mortalité chez les jeunes âgés de 18 à 24 ans, les conclusions de Sanef rappellent la nécessité de faire de la pédagogie autour de la conduite. En 2022, le nombre de tués sur autoroute a d’ailleurs connu une forte hausse (187 contre 131 en 2021 et 154 en 2019).

 

Car la vitesse ou le non-respect de certaines règles de conduite ne sont pas les seuls dangers encourus par les jeunes conducteurs. Selon le 3e baromètre des addictions Ipsos/Macif publié mi-juin, la consultation d’écrans est un véritable fléau pour cette population. "Deux jeunes sur trois (65 %) ont déjà téléphoné, participé à des réunions téléphoniques pour le travail, envoyé ou lu des sms/mails, regardé des films/séries, joué à des jeux ou consulté les réseaux sociaux en se déplaçant en voiture, en moto, en scooter ou à vélo"... Sans commentaire.

 

L’Arval Mobility Observatory

 

(1). Observatoire des comportements Sanef. Mars 2023. https://www.sanef.com/fr/actualite/observatoire-des-comportements-2023

(2). 3e Baromètre des addictions Ipsos/Macif. Juin 2023. https://presse.macif.fr/actualites/jeunes-et-addictions-alcool-ecrans-drogue-une-situation-toujours-preoccupante-notamment-sur-la-consommation-decrans-a622-821df.html

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle