S'abonner

GAC Car Fleet à l’heure des nouvelles mobilités

Publié le 16 juin 2022

Par Damien Chalon
2 min de lecture
Le logiciel de gestion de flotte édité par GAC Technology est enrichi de nouvelles fonctionnalités. La réservation de véhicules en autopartage et le suivi des dépenses du crédit mobilité font leur apparition.
Le crédit mobilité et l'autopartage peuvent désormais être gérés dans GAC Car Fleet.
Le crédit mobilité et l'autopartage peuvent désormais être gérés dans GAC Car Fleet.

GAC Technology adapte son logiciel de gestion de flotte pour répondre à l’évolution de la mobilité des salariés. Le véhicule demeure au centre du dispositif mais des pratiques annexes comme l’autopartage et le crédit mobilité s’invitent de plus en plus dans l’écosystème BtoB.

 

L’éditeur lyonnais ajoute deux modules à son outil, justement sur ces thématiques. GAC Car Fleet est doté d’un service dédié au crédit mobilité qui permet d’intégrer les dépenses en transports et de suivre, pour chaque collaborateur, l’utilisation du montant alloué.

 

Cette évolution se fait grâce à la connexion avec les fournisseurs de transport comme la SNCF ou des loueurs de vélos, chaque coût pouvant être intégré automatiquement dans l'outil.

 

A lire aussi : GAC Technology : un record et un nouveau service

 

L’autre nouveauté est la possibilité de gérer les véhicules en autopartage mis à la disposition des salariés de l’entreprise. Les réservations peuvent être effectuées directement par les collaborateurs sur GAC Car Fleet ou l’application MyCarFleet, tout en permettant au gestionnaire de gérer le planning des réservations.

 

Ce dernier peut aussi demander à un salarié, grâce à un e-mail automatique, la confirmation de la bonne prise de véhicule le jour de la réservation. En cas de réponse négative, la réservation est annulée et le véhicule est remis à disposition.

 

GAC Car Fleet, avec ces deux évolutions, va donc au-delà de sa vocation première d’outil de gestion de flotte automobile. Il mue progressivement en plateforme unique de mobilité.

 

Soulignons également qu’un autre module permet aux gestionnaires de parc de connaître en temps réel la composition de leur flotte, avec la répartition entre véhicules thermiques et véhicules à faibles émissions renouvelés.

 

Un moyen rapide pour s’assurer qu’ils sont dans les clous de la loi d’orientation des mobilités, qui impose des quotas de véhicules à faibles émissions lors des renouvellements, une règle qui concerne les entreprises disposant de plus de 100 véhicules. A ce jour, le quota est fixé à 10 % pour atteindre 70 % en 2030.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle