S'abonner

Fatec affole les temps de passage au premier semestre 2021

Publié le 22 juillet 2021

Par Damien Chalon
2 min de lecture
Le spécialiste de la gestion de flotte externalisée a réalisé une première moitié d’année 2021 record. Fatec a engrangé 43,5 millions d’euros de chiffre d’affaires grâce à un portefeuille s’élevant désormais à 95 000 véhicules.
Fatec, auteur d'un chiffre d'affaires record au premier semestre 2021, finalisera prochainement la construction de nouveaux locaux à Marseille.
Fatec, auteur d'un chiffre d'affaires record au premier semestre 2021, finalisera prochainement la construction de nouveaux locaux à Marseille.

 

Le rythme de croissance de Fatec s’emballe, en témoignent les résultats affichés pour le compte du premier semestre 2021. Le spécialiste de la gestion de flotte externalisée a réalisé sur la période un chiffre d’affaires record de 43,5 millions d’euros, là où il avait engendré 26,3 millions d’euros entre janvier et juin 2020. Un autre indicateur ne trompe pas, celui du nombre de véhicules sous contrat. Fatec en compte désormais 95 000, alors qu’il en revendiquait 75 000 fin 2020 et 50 000 fin 2019.

 

L’entreprise dirigée par Théophane Courau confirme ainsi son statut de leader sur son marché, ses concurrents affichant des volumes bien plus modestes. Il faut dire que les signaux positifs se sont enchaînés pour Fatec avec notamment le gain de deux appels d’offres auprès de l’Ugap en 2019, l’entrée au capital de Bpifrance et Isatis Capital en février dernier ou encore la finalisation de la construction d’un second bâtiment de 1 900 m2. La société basée à Marseille affirme, dans un communiqué, être sortie grandie de la crise sanitaire avec "une accélération marquée de son activité".

 

7 % d’électriques fin 2021

 

"Nos ambitions sur l'année se confirment dès ce premier semestre", affirme pour sa part Théophane Courau, qui félicite au passage son équipe (145 salariés) pour son "agilité" et sa "capacité à s'adapter aux changements qui font évoluer notre métier et nous permettent ces résultats très positifs".

 

Le président ne compte évidemment pas s’arrêter en si bon chemin et mise sur les profonds changements à venir dans les flottes, en particulier sur la question de la transition énergétique, pour toucher toujours plus d’entreprises à la recherche de conseils et d’accompagnement. "Nous devons continuer sur cette lancée et apporter toujours davantage à nos clients, afin de les guider dans le verdissement de leur flotte", assure-t-il. Sur les 95 000 véhicules en gestion chez Fatec, 5 700 sont actuellement 100 % électriques (6 % du parc). Cette part a été multipliée par six en l’espace de 18 mois et l’ambition est de monter à 7 % de la flotte d’ici la fin de l’année.

Laisser un commentaire

cross-circle