S'abonner

Avis France maintient sa position de leader en 2007

Publié le 28 mars 2008

Par Sarah Motro
3 min de lecture
Le loueur courte durée enregistre une progression de près de 8 % en 2007. Un bilan positif lié aux nouveaux services mis en place. Le groupe entend poursuivre son travail de "différenciation" vis-à-vis de la concurrence. "Nous n'avions pas connu...

          Le loueur courte durée enregistre une progression de près de 8 % en 2007. Un bilan positif lié aux nouveaux services mis en place. Le groupe entend poursuivre son travail de
Le loueur courte durée enregistre une progression de près de 8 % en 2007. Un bilan positif lié aux nouveaux services mis en place. Le groupe entend poursuivre son travail de "différenciation" vis-à-vis de la concurrence. "Nous n'avions pas connu...

...une si forte activité depuis plusieurs années", se félicitent Jan Löning, président d'Avis France et Pascal Bazin directeur du groupe en Europe. Dans l'Hexagone, le volume d'activité du loueur courte durée a progressé de 7,7 % en 2007 soit 391 millions d'euros. Une évolution qui profite à tous les segments du marché : 50 % pour une utilisation "loisirs" et 50 % pour un usage professionnel. La clientèle britannique a renforcé l'activité grâce à la Coupe du Monde de Rugby. Avis reste ainsi le numéro 1 de la location courte durée en France avec 21,7 % de parts de marché. Une réussite liée aux nouveaux services lancés par le groupe en 2007 visant à le "différencier de la concurrence". A commencer par le "Avis Preferred 3 minutes" testé sur 19 agences du groupe : le client dispose d'un contrat de location, des clés et du véhicule en trois minutes. "Nous avons réussi à tenir les délais dans 99 % des cas ce qui nous a permis d'attirer 18 500 clients et d'en fidéliser 12 000", annonce Pascal Bazin. En 2008, le service devrait être généralisé aux 535 agences d'Avis en France puis sur l'international. Autre changement : le site Internet de réservation a été amélioré sachant qu'un tiers des réservations du loueur passe par ce support. Suivra le contrat de location simplifié dans la langue du client. Mais la fierté de la direction de l'enseigne s'inscrit dans deux opérations majeures. A commencer par le partenariat avec la SNCF baptisé "Avis+train" qui est reconduit jusqu'en 2013. Dans ce cadre, un service de remise de clés en bout de quai, expérimenté sur le TGV Est en 2007, va être étendu à une dizaine d'agences. Deuxième terrain d'attaque pour le loueur : l'autopartage. Avec la société Vinci Park, Avis a lancé Okigo en juillet 2007, un service de location de voitures à l'heure et en libre-service. "Ce système fonctionne bien sur le plan commercial. D'ici le 15 avril, nous allons étendre notre réseau à 24 stations, 19 dans Paris intra-muros, 3 en Ile-de-France et 2 à Rouen", glisse Jan Löning. Les dirigeants d'Avis envisagent 2008 de façon "optimiste" même s'il existe "quelques nuages à l'horizon". La faiblesse de la livre sterling et du dollar risque de réduire le potentiel de clientèle étrangère. Et le système du bonus-malus écologique, mis en place par le gouvernement pour les achats de véhicules neufs, pourrait entraîner des répercussions sur la clientèle : "Quand il s'agit de payer un malus il n'y a pas de problème, mais pour récupérer un bonus c'est presque impossible. Nous achetons 70 000 véhicules par an et l'administration n'est pas équipée pour nous recevoir. Cette loi a été faite dans la précipitation", regrette Jan Löning.

Photo : Dans le cadre du partenariat avec la Sncf prolongé jusqu'en 2013, Avis propose un nouveau service de remise de clés en bout de quai.

Laisser un commentaire

cross-circle